/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

COVID-19: Retour à une vie plus normale

Les rassemblements extérieurs seront permis dès vendredi, sous certaines conditions

Coup d'oeil sur cet article

Le retour progressif à la vie normale se poursuit : dès vendredi, familles et amis pourront se réunir autour d’un barbecue, sous certaines conditions. À compter du 1er juin, il sera aussi possible de revoir son dentiste, partout au Québec, et de retrouver son coiffeur, sauf à Montréal.  

• À lire aussi: Dentistes et coiffeurs ouvriront le 1er juin  

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie  

• À lire aussi: Ottawa recommande formellement le port du masque  

• À lire aussi: Zones chaudes à froides en CHSLD: Marguerite Blais admet que la pratique continue  

À compter du 22 mai, les consignes de santé publique seront de nouveau assouplies afin de permettre à 10 personnes et moins de se réunir dehors, par exemple dans une cour, à la condition qu’elles proviennent de trois adresses différentes au maximum.                  

La vice-première ministre, Geneviève Guilbault, et le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, ont fait le point sur l’état de la pandémie au Québec, vendredi, au Parlement. Ils sont arrivés en portant un masque, comme c’est maintenant la norme.
Photo Simon Clark
La vice-première ministre, Geneviève Guilbault, et le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, ont fait le point sur l’état de la pandémie au Québec, vendredi, au Parlement. Ils sont arrivés en portant un masque, comme c’est maintenant la norme.

«Ce sont des bonnes nouvelles, mais on doit absolument les accompagner d’un respect strict des mesures de santé publique», a insisté vendredi la vice-première ministre, Geneviève Guilbault, en conférence de presse.   

Une part de «risque»  

Le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, reconnaît que ces assouplissements viennent avec un certain «risque».   

«[Mais] si on ne donne pas cette soupape-là, on va avoir des conséquences négatives importantes au niveau de la santé mentale, puis les gens vont le faire de façon clandestine, etc., a dit M. Arruda. [...] On ouvre un peu le robinet. Par contre, les autres consignes demeurent.»   

« Après deux mois, c’est de plus en plus difficile de se montrer aussi disciplinés, aussi respectueux des règles, et en particulier à l’approche de l’été, avec l’arrivée
du beau temps, on s’ennuie de notre monde, on s’ennuie de nos amis, de notre famille. [...] Ça finit par être dur sur le moral. » – Geneviève Guilbault, vice-première ministre
Photo Simon Clark
« Après deux mois, c’est de plus en plus difficile de se montrer aussi disciplinés, aussi respectueux des règles, et en particulier à l’approche de l’été, avec l’arrivée du beau temps, on s’ennuie de notre monde, on s’ennuie de nos amis, de notre famille. [...] Ça finit par être dur sur le moral. » – Geneviève Guilbault, vice-première ministre

Il faudra ainsi continuer à se laver les mains, garder une distance de deux mètres entre les familles et porter le couvre-visage lorsque nécessaire.   

S’il sera permis d’aller au petit coin chez son hôte, il faudra patienter encore avant de pouvoir recommencer à recevoir des gens à l’intérieur. «C’est très important de comprendre que les risques de contagion sont beaucoup plus grands à l’intérieur qu’à l’extérieur», a expliqué Mme Guilbault.   

  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Feu vert pour les soins personnels  

Les ministres de la Santé et du Travail, Danielle McCann et Jean Boulet, ont également annoncé la reprise des soins de santé personnels et esthétiques.           

  • S’ils ont une porte donnant sur l’extérieur, à compter du 1er juin, dentistes, physiothérapeutes, ostéopathes, chiropraticiens, psychologues, optométristes, acupuncteurs et sexologues, entre autres, pourront recommencer à accueillir leurs clients, et cela, partout à travers la province.  
  • Les salons de coiffure et autres centres d’esthétique, incluant les studios de tatouage et de perçage, pourront aussi rouvrir leurs portes, sauf sur les territoires de la Communauté métropolitaine de Montréal et de la MRC de Joliette, pour lesquels une date de reprise sera annoncée plus tard, en raison de la fragilité de la situation.   
  • Certes, l’expérience ne sera plus la même. «Les coiffeurs, les coiffeuses vont avoir des masques et ils vont porter des lunettes de protection, ils vont avoir des blouses de protection», a résumé le Dr Richard Massé, conseiller médical stratégique à la Direction de la santé publique.   
  • Les dentistes devront quant à eux prendre des mesures particulières, comme le port du masque N95 pour éviter d’être infectés par la COVID-19.                  

– Avec la collaboration de Patrick Bellerose   

  

Au Québec, en date du 20 mai 2020, la situation est la suivante :                                         

  • 3718 décès (71 nouveaux décès)                       
  • 44 775 cas (+ 578)                     
  • 1516 personnes hospitalisées (*À l’heure actuelle, 1516 personnes atteintes du coronavirus reçoivent des soins à l'hôpital. Il s’agit de 20 patients de moins qu’hier, mais cette diminution tient surtout du fait que les autorités excluent désormais les patients guéris du calcul.)                   
  • 183 personnes aux soins intensifs                    
  • 12 822 personnes rétablies                  
  • 307 437 cas négatifs                  
  • Prélèvements effectués le 18 mai 2020: 9546                  
  • Analyses réalisées le 18 mai 2020: 9582                                    

Bilan des décès dans chaque région   

  • Bas-Saint-Laurent: 2                  
  • Saguenay–Lac-Saint-Jean: 26                  
  • Capitale-Nationale: 90                  
  • Mauricie-et-Centre-du-Québec: 160                  
  • Estrie: 25                  
  • Montréal: 2367                  
  • Outaouais: 11                  
  • Abitibi-Témiscamingue: 3                  
  • Côte-Nord: 0                  
  • Nord-du-Québec: 0                  
  • Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine: 8                  
  • Chaudière-Appalaches: 8                  
  • Laval: 472                  
  • Lanaudière: 149                  
  • Laurentides: 103                  
  • Montérégie: 294                  
  • Nunavik: 0                  
  • Terres-Cries-de-la-Baie-James: 0                                    

Total: 3718  

Bilan des cas dans chaque région    

  • Bas-Saint-Laurent: 44                    
  • Saguenay–Lac-Saint-Jean: 317                    
  • Capitale-Nationale: 1284                    
  • Mauricie-et-Centre-du-Québec: 1805                    
  • Estrie: 921                    
  • Montréal: 22 634                    
  • Outaouais: 432                    
  • Abitibi-Témiscamingue: 162                    
  • Côte-Nord: 114                    
  • Nord-du-Québec: 8                    
  • Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine: 175                    
  • Chaudière-Appalaches: 481                    
  • Laval: 4894                    
  • Lanaudière: 3523                    
  • Laurentides: 2420                    
  • Montérégie: 5523                    
  • Nunavik: 16                    
  • Terres-Cries-de-la-Baie-James: 10                                      

Ensemble du Québec: 44 775  

À VOIR AUSSI                

  

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.