/24m
Navigation

Plainte déposée contre le SPVM

Coup d'oeil sur cet article

Un groupe de défense des droits des femmes autochtones a déposé une plainte contre le SPVM en lien avec une intervention survenue le 3 mai dernier au square Cabot, à Montréal.

La plainte a été déposée la semaine dernière à la Commission des droits de la personne et de la jeunesse du Québec, par Femmes autochtones du Québec, pour motif de discrimination systémique et profilage racial de la part du Service de police de la Ville de Montréal.

Les policiers auraient fait une intervention inappropriée et excessive auprès d’une femme en détresse psychologique issue d’une communauté autochtone, selon l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador (APNQL).

L'organisme estime que la femme aurait dû être transportée à l'hôpital en ambulance pour recevoir des soins hospitaliers, mais ce sont plutôt plusieurs véhicules policiers, avec l’escouade canine, qui se sont présentés.

Rappelons qu'un rapport indépendant publié en 2019 révélait que les personnes autochtones et noires étaient beaucoup plus fréquemment interpellées que les personnes blanches par les policiers du SPVM lors de contrôles aléatoires.