/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Plus de 350 aidants naturels ont recommencé à voir leurs proches au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Coup d'oeil sur cet article

Même s'il ne fait pas l'unanimité, le retour des proches aidants dans les résidences pour aînés se passe bien jusqu'à maintenant au Saguenay–Lac-Saint-Jean.  

• À lire aussi: [EN DIRECT] Dentistes et coiffeurs ouvriront le 1er juin

• À lire aussi: COVID-19: 71 nouveaux décès, certains rassemblements extérieurs de 10 personnes et moins permis

Depuis le 11 mai dernier, une nouvelle directive autorise les proches aidants à faire des visites dans les établissements, que ce soit dans les CHSLD ou dans les résidences privées pour aînés.   

Selon les chiffres fournis par le CIUSSS Saguenay–Lac-Saint-Jean à TVA Nouvelles, 352 proches aidants avaient pu intégrer un milieu pour prendre soin d'une personne âgée ne date de vendredi dernier.   

C'est le cas de Johanne Larouche. Cette dernière se sent beaucoup mieux depuis qu'elle est, de nouveau, autorisée à visiter sa mère à la Villa d'Alma.   

Après deux mois sans visite, elle a pu aller prendre soin de sa maman de 90 ans pour la première fois mardi dernier.   

«Ah! Qu'elle était contente! Elle avait le sourire... Ça parait quand ils [les aînés] ont du soutien, qu'ils ont de l'aide. Je pense que pour leur moral, c'est excellent. Maman, ça a changé des choses que je puisse retourner la voir, elle est plus dynamique», a affirmé Mme Larouche.   

Les deux derniers mois ont été particulièrement difficiles pour la mère et la fille, qui étaient habituées de se voir plusieurs fois par semaine.   

«Moi, ma mère, je viens très souvent [la voir]. Elle a 90 ans. Ils ont besoin [d'aide] à cet âge-là, pour ses commissions, sa coiffure, le médecin, ses médicaments... Pour une foule de choses. Je trouve ça important que les gens s'investissent pour leur rendre visite et s'occuper d'eux», a ajouté Mme Larouche.   

Des mesures rigoureuses   

Les proches aidants doivent respecter des mesures très strictes avant, pendant et après leur visite.   

D'abord, pour être autorisé à entrer, il faut être connu du personnel des résidences et remplir des critères bien précis. «Ça veut dire qu'ils nous voient très très souvent, qu'ils voient nos allées et venues comme étant importantes, comme quoi nos parents en ont besoin. S'ils ne nous ont jamais vus ou qu'ils nous voient une fois aux deux semaines, ce n’est pas sûr qu'on va rentrer», a expliqué Johanne Larouche.   

Port du masque, lavage de mains fréquent, surveillance des symptômes et interdiction de circuler dans l'établissement font notamment partie des mesures mises en place. Dans certaines résidences, des horaires ont aussi été établis pour éviter un trop grand nombre de personnes en même temps.   

Ces règles rigoureuses en ont découragé quelques-uns. À Saguenay, sur 264 proches aidants qui avaient été ciblés par les autorités de la santé, 210 ont intégré un milieu. Au Lac-Saint-Jean, 142 des 166 aidants ciblés ont réintégré les résidences.   

Leur nombre pourrait encore augmenter. Les autorités de la santé ont indiqué que plusieurs démarches sont toujours en cours avec d'autres proches aidants potentiels.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.