/24m/transports
Navigation

Réseau express vélo : les automobiles devront faire de la place

Réseau express vélo : les automobiles devront faire de la place
PHOTO / Capture écran présentation REV comité exécutif de la Ville de Montréal 20 mai 2020

Coup d'oeil sur cet article

Les «autoroutes à vélos» qui seront installées à Montréal réduiront drastiquement l'espace accordé aux automobiles sur certains tronçons de rue.  

• À lire aussi: 327 km de nouvelles pistes cyclables et piétonnes à Montréal 

• À lire aussi: Priorité aux piétons et cyclistes 

L'aménagement du Réseau express vélo (REV), ce projet de 180 kilomètres de voies cyclables réparties sur 17 grands axes montréalais, laissera à certains endroits seulement un peu plus du tiers de la chaussée accessible aux voitures.   

Réseau express vélo : les automobiles devront faire de la place
PHOTO / Capture écran présentation REV comité exécutif de la Ville de Montréal 20 mai 2020

Sur la rue Bellechasse, dans Rosemont, la proportion d'espace accordée aux voitures et autobus passera de 79% à 36% ou de 53% à 38%, selon le segment.   

Des baisses semblables, mais moins drastiques, s'observeront également sur les autres axes, selon un document présenté mercredi matin au comité exécutif de la Ville de Montréal.   

La mise en place d'une piste cyclable sur la rue Saint-Denis y réduira par exemple de près de 20 % l'espace réservé aux automobilistes.   

Réseau express vélo : les automobiles devront faire de la place
PHOTO / Capture écran présentation REV comité exécutif de la Ville de Montréal 20 mai 2020

Accessibles à l'année   

Le REV avait été annoncé en grande pompe par la mairesse de Montréal Valérie Plante en mai 2019.   

Accessibles douze mois par année, les pistes cyclables du REV seront d’une largeur de 2,3 à 3 mètres et devraient assurer une meilleure cohabitation entre les différents usagers de la route. Un marquage distinctif sera mis en place pour indiquer clairement les pistes.   

La mise en place des cinq premiers axes du REV s'échelonnera jusqu'en 2021 et est financée à même le budget vélo régulier de la Ville de Montréal, soit 15 M$.   

En plus de l'ajout de supports à vélos et d'aires d'attentes, des feux de circulation prioritaires seront intégrés aux intersections le long des artères.