/finance
Navigation

Une autre année dans le rouge pour Postes Canada

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Bien qu'elle livre plus de colis que jamais, Postes Canada a, de nouveau, conclu son année financière dans le rouge avec un déficit de 153 millions $. 

Au cours de la dernière année, Postes Canada est parvenue à hausser ses revenus liés aux livraisons de colis de 232 millions $ par rapport à 2018 pour un total dépassant les 2,7 milliards $. Pour la toute première fois, les revenus générés par le secteur des colis sont même parvenus à dépasser ceux générés par le secteur du courrier transactionnel, qui regroupe la livraison des lettres et factures. 

Pour autant, les profits ne sont pas au rendez-vous. «Pour traiter et livrer les colis, il faut plus de technologie, plus d'espace dans les immeubles et les véhicules et plus de temps d'interaction avec les clients, ce qui est beaucoup plus coûteux que le tri et la livraison des lettres», a souligné Postes Canada en dévoilant ses états financiers mercredi. 

Bien qu'il ait le vent dans les voiles et qu'il continue à battre des records, avec notamment trois journées où plus de 2 millions de commandes ont été livrées en 24 heures pendant les Fêtes, le secteur des colis fait aussi face à une concurrence accrue. D'ailleurs, la croissance du nombre de livraisons de colis s'est poursuivie, mais plus lentement en 2019 par rapport aux années précédentes. 

Si les colis permettent d'engranger des revenus, les autres secteurs ne peuvent en dire autant. Les revenus ont diminué de 69 millions $ du côté du courrier transactionnel et de 32 millions $ dans la division Marketing direct. Pour leur part, les entreprises liées à Postes Canada, incluant Purolator, ont conjointement enregistré une perte de 23 millions $. 

Malgré tout, Postes Canada est parvenue à améliorer sa situation financière par rapport à 2018. Lors de cette année, qui avait notamment été marquée par un long conflit de travail en pleine période du Vendredi Fou et du magasinage de Noël, la société d'État s'était retrouvée avec un manque à gagner de 270 millions $.