/sports/football
Navigation

L.-P. Ladouceur parmi les étoiles de son université

Louis-Philippe Ladouceur
Photo d'archives Louis-Philippe Ladouceur entamera une 16e saison avec les Cowboys de Dallas.

Coup d'oeil sur cet article

Bien avant de briller avec les Cowboys de Dallas, Louis-Philippe Ladouceur faisait ses classes avec l’Université de la Californie. Sa tenue sur la scène universitaire et son passage sans bavures dans la NFL viennent de lui valoir une place parmi les étoiles des 25 dernières années au sein du programme.

Les Golden Bears de l’Université de la Californie ont dévoilé jeudi les choix des amateurs parmi les meilleurs joueurs à chaque position.

Ladouceur, de Pointe-Claire, s’est taillé une place au sein de la constellation à titre de spécialiste des longues remises, position qu’il a perfectionnée en plus d’évoluer, à l’époque, comme joueur de ligne défensive.

Des vedettes

L’honneur n’est pas banal puisque le vétéran de 15 saisons dans la NFL se retrouve aux côtés de joueurs qui ont marqué leur sport au fil des ans.

Qu’il s’agisse du quart-arrière Aaron Rodgers, du porteur de ballon Marshawn Lynch, de l’ailier rapproché Tony Gonzalez, du receveur de passes DeSean Jackson, du centre Alex Mack ou du bloqueur Mitchell Schwartz, tous ont brillé ou continuent de briller de tous leurs feux à la fois dans la NCAA à « Cal » ou dans leurs équipes respectives chez les pros.

Des joueurs défensifs qui se sont forgé une enviable réputation, comme l’ailier défensif Cameron Jordan, sont aussi désignés.

Succès dans l’humilité

Voilà donc une belle marque de reconnaissance pour un joueur qui évolue à une position où les accolades se font rares. En mars dernier, Ladouceur a signé une prolongation de contrat d’un an avec les Cowboys, l’équipe qu’il représentera l’automne prochain pour une 16e saison.

Jamais, à ce jour, il n’a raté la moindre remise, que ce soit sur les bottés de placement ou de dégagement.

Si la prochaine campagne se déroule comme prévu et que l’ancien du Collège John Abbott est en mesure de prendre part aux 16 rencontres, il totalisera 253 matchs en carrière dans l’uniforme des Cowboys, soit seulement deux de moins que Jason Witten, qui détient le record de franchise.

Lors de récentes entrevues avec Le Journal, Ladouceur a maintes fois mentionné que ses succès et sa longévité n’étaient pas tenus pour acquis et que « chaque saison est une de plus que je pensais. »

Avant de faire sa place à Dallas en 2005 après avoir été libéré par les Saints de La Nouvelle-Orléans, il a évolué en Californie, à Berkeley, de 2000 à 2004.