/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Confusion autour de l'inflammabilité du gel hydroalcoolique

Coup d'oeil sur cet article

Dangereux de laisser une bouteille de gel hydroalcoolique au soleil dans une voiture? Pas si sûr... 

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de coronavirus

L’appel à la prudence d’un service incendie d’une petite ville du Wisconsin a semé le doute dans les dernières heures. 

Les pompiers avaient partagé une photo montrant une porte de voiture lourdement endommagée à la suite d’un début d’incendie qui aurait été causé par un gel désinfectant. Ils disent n'avoir jamais prétendu que l'image avait été prise par eux. 

Plusieurs médias américains, dont CBS, NBC et CNN, ont relayé ces images et l’appel à la prudence provenant du Western Lakes Fire District. 

Les sapeurs avaient écrit dans une publication sur les réseaux sociaux que «la plupart des désinfectants pour les mains sont à base d'alcool et sont donc inflammables». 

Ils invitaient aussi la population à garder le désinfectant pour les mains loin d’une flamme nue, et faire preuve de grande prudence lorsque quelqu’un voudrait fumer. 

Face aux multiples articles et réactions sur leur publication, les pompiers ont fait une mise au point. 

«Notre commentaire sur les flammes avait pour but de rappeler qu’un gel hydroalcoolique est humide sur n’importe quelle surface et peut exploser au contact d’une flamme. Avec l’augmentation soudaine de l’utilisation de tels produits, nous voulions rappeler à la population qu’il est important de faire attention», ont-ils écrit. 

«Nous voulons simplement que les gens soient heureux, en bonne santé, et surtout profitent du temps qu'ils ont ensemble avec la famille et les amis. Notre message a été mal compris et nous voulions faire cette mise au point.» 

L’image utilisée par les pompiers du Western Lakes Fire District proviendrait de la Thaïlande et aurait été reprise au Brésil et au Costa Rica avant d’être mise de l’avant par le service incendie américain, rapporte Poynter.org. 

Selon Poynter, il faudrait que la température atteigne 572 degrés Fahrenheit (300 degrés Celcius) à l’intérieur d’une voiture pour qu’une bouteille de gel hydroalcoolique explose. 

Des chercheurs de l’université de l’Arizona ont démontré que la température monte au maximum à 160 degrés Fahrenheit (70 degrés Celcius) dans une voiture.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.