/sports/hockey/canadien
Navigation

Juulsen a la tête en paix

Juulsen a la tête en paix
Photo d'archives, Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Noah Juulsen a participé à seulement 37 matchs au cours des deux dernières saisons. Le choix de premier tour du Canadien en 2015 a porté l’uniforme du CH pour 21 rencontres et celui du Rocket de Laval pour 16 autres rencontres.

Pour le développement d’un jeune défenseur, c’est assez cauchemardesque. 

Juulsen a toutefois le sentiment de sortir tranquillement de la tempête.  

Incommodé par des migraines et des problèmes de vision depuis qu’il a reçu deux rondelles en plein visage lors d’un match contre les Capitals de Washington le 18 novembre 2018, le défenseur de 23 ans croit maintenant qu’il s’agit de problèmes du passé. 

« Je n’ai pas subi de recul depuis longtemps, a dit Juulsen lors d’une conférence téléphonique avec les membres des médias montréalais. Je me sens bien. J’ai hâte de renouer avec l’action. »

Juulsen a la tête en paix
Photo d'archives, Martin Chevalier

Une libération

Sur le plan mental, Juulsen a ressenti une grande libération le 11 mars dernier. Inactif depuis le 29 novembre, il a renoué avec l’action face aux Bulls de Belleville. C’était juste avant l’interruption de la saison dans la Ligue américaine. 

« Même si c’était juste un match, c’était immense pour moi, a rappelé Juulsen. J’ai traversé une longue période de temps où je faisais face à l’inconnu. C’était un bon sentiment de revenir au jeu. J’avais confiance en mes moyens et les entraîneurs m’ont aussi fait confiance. Même si je n’avais pas joué depuis longtemps, ils n’hésitaient pas à m’envoyer sur la glace. J’ai joué près de 18 minutes lors de cette soirée. Ça faisait du bien de recommencer à jouer avec mes coéquipiers. »

Calme

Cette saison, Juulsen a joué uniquement dans la Ligue américaine, participant à 13 matchs avec la bande à Joël Bouchard. Il a obtenu trois passes et maintenu un différentiel de +6. 

« Noah est un gars très calme, mais il travaille vraiment fort, a noté l’attaquant Yannick Veilleux du Rocket. J’avais déjà joué avec lui à sa première saison chez les professionnels en 2017-2018. J’étais vraiment content pour lui quand il est revenu au jeu en fin de saison. Il voulait avoir du plaisir et ça paraissait. Il était très solide pour un défenseur qui n’avait pas joué depuis longtemps. Je me réjouis à l’idée de savoir qu’il retrouve la santé. »

Pour la saison 2020-2021, Juulsen aura comme objectif de se replacer dans la course pour un poste à la ligne bleue avec le Tricolore. L’arrière de 6 pi 3 po et 191 lb n’a pas foulé une glace de la LNH depuis le 17 décembre 2018.