/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Les points positifs de la pandémie de COVID-19 selon le Dr Alain Vadeboncoeur

Coup d'oeil sur cet article

La pandémie de COVID-19 met à rude épreuve les travailleurs et le système de santé québécois. Pourtant, ce virus «effroyable» a aussi permis au réseau d’évoluer très rapidement, plus qu’on ne l’aurait imaginé, selon le Dr Alain Vadeboncoeur, urgentologue et vulgarisateur. 

• À lire aussi: Distribution de masques: François Legault rencontre Marc Bergevin et Jonathan Drouin

• À lire aussi: [EN DIRECT VENDREDI 22 MAI 2020] Tous les développements de la pandémie de coronavirus

En entrevue à Denis Lévesque jeudi, le médecin a relevé les points positifs de cette pandémie qui a malheureusement fait plus de 3800 morts au Québec.  

«Je parle à plein de médecins et il y a des choses très impressionnantes qui se sont passées. Par exemple la télémédecine, ça n’existait pas! Ça faisait des années qu’on en parlait, et c’est rendu maintenant possible de consulter son médecin sans se déplacer», a-t-il lancé.  

La souplesse dans le renouvellement des ordonnances fait également partie des changements positifs selon lui.  

Dr Vadeboncoeur remarque aussi la réactivité du système de santé, que l’on croit habituellement impossible à faire évoluer.  

«En très peu de temps, des gens ont fait des miracles dans les hôpitaux pour réorganiser les choses et faire face à ce qui s’en venait», a-t-il indiqué en faisait référence autant aux médecins, aux infirmières qu’aux gestionnaires.  

Dr Alain Vadeboncoeur est toutefois conscient que tout n’a pas fonctionné partout aussi bien.  

«On n’a pas tout réussi. Mais on voit qu’en mobilisant tout le monde, les gens sont capables travailler ensemble, de trouver des solutions et d’avancer très rapidement.»  

Le médecin remarque aussi que la recherche a connu un nouvel élan avec la pandémie.  

«On a mis des projets de recherche très importants en place. La [crise] a révélé plein d’aspects positifs qui deviendront nos forces pour la suite des choses. Ça va nous servir clairement. C’est loin d’être tout noir. On a appris énormément sur ce qu’on est et sur ce qu’on est capable de faire. C’est du positif qui va nous aider», a-t-il conclu.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.