/world/usa
Navigation

Trump appelle les gouverneurs à autoriser l’ouverture des lieux de culte

Coup d'oeil sur cet article

Le président Donald Trump a appelé vendredi les gouverneurs des États américains à autoriser la réouverture des lieux de culte « immédiatement » malgré l’épidémie de coronavirus, et menacé de le faire lui-même si ceux-ci ne s’y pliaient pas. 

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de coronavirus  

« Aujourd’hui, je considère les lieux de culte (comme les églises, les synagogues et les mosquées) être des lieux essentiels qui prodiguent des services indispensables », a-t-il déclaré dans une conférence de presse à la Maison-Blanche. « J’exhorte les gouverneurs à permettre à nos églises et lieux de culte de rouvrir immédiatement ». 

« S’ils ne le font pas, je passerai outre les gouverneurs », a affirmé Donald Trump, sans toutefois préciser comment il s’y prendrait. Aux États-Unis, les politiques de réouverture dépendent des autorités de chaque État fédéré. 

« Certains gouverneurs ont désigné les magasins de vente d’alcool et les cliniques où sont pratiqués les avortements comme essentiels, mais ont laissé de côté les églises et les autres lieux de culte. C’est une faute », a estimé le milliardaire républicain, très populaire parmi les conservateurs évangéliques.  

« Je répare donc cette injustice en déclarant les lieux de cultes comme essentiels », a-t-il annoncé, précisant que les Centres de prévention et de contrôle des maladies (CDC) allaient émettre des recommandations sanitaires pour ces lieux à sa demande. 

« En Amérique, nous avons besoin de plus de prières, et non de moins », a conclu Donald Trump avant de quitter la conférence de presse, sans répondre à aucune question.