/sports/fighting
Navigation

UFC: Jourdain et Barriault en action à Vegas

Ils se battront les 13 et 20 juin dans la ville du vice

Gala TKO
Photo d'archives, Martin Chevalier Charles Jourdain

Coup d'oeil sur cet article

Les Québécois Charles Jourdain et Marc-André Barriault effectueront un retour dans l’octogone de l’Ultimate Fighting Championship (UFC) au mois de juin. 

Selon les informations obtenues par le Journal vendredi, les deux combattants auront des duels sur des cartes qui seront présentées au quartier général de l’UFC à Las Vegas, les 13 et 20 juin. 

Jourdain croisera le fer avec l’Américain Andre Fili (20-7) qui a remporté quatre de ses six derniers combats. Il a notamment signé des victoires significatives contre Myles Jury et Dennis Bermudez. 

Pour l’athlète de Belœil, il s’agira d’un premier combat depuis sa victoire convaincante contre le Coréen Doo Ho Choi obtenue le 21 décembre dernier.

« Selon ce que j’ai vu sur des vidéos, il a les mains moins lourdes que Choi, a indiqué Jourdain en entrevue téléphonique avec le Journal. Par contre, il peut être dangereux à sa façon.

« Il représente une façon de me faire un nom enviable au sein de l’UFC. »

Gala TKO
Photo courtoisie

Entraînement

Malgré le confinement, Jourdain s’est entraîné au quotidien avec sa blonde Clarence et son frère Louis qui est également un combattant. 

Il a maintenant un autre défi devant lui : perdre 18 lb en 20 jours pour arriver à 145 lb, le 12 juin, à la pesée officielle. 

« J’ai commencé ma coupe de poids depuis quelques jours. Durant mon confinement, j’ai profité des bonnes choses de la vie et de l’excellente nourriture de ma blonde. 

« Maintenant, c’est le retour aux choses sérieuses. Je ne vois pas de problèmes à faire le poids en raison de mon âge et de la quantité d’eau que j’ai dans le corps. »

Jourdain souhaitait un bon défi pour son troisième duel dans l’UFC, l’avant-dernier prévu à son contrat. 

À nouveau, il sait qu’il doit offrir une bonne performance pour demeurer dans les bonnes grâces des dirigeants de l’organisation américaine. 

Duel sans lendemain

Pour sa part, Barriault affrontera le Polonais Oskar Piechota (11-3-1). Après avoir signé des triomphes à ses deux rendez-vous dans l’octogone, Piechota vient d’encaisser trois revers de suite. Il est dans la même position que le combattant de Québec qui a perdu ses trois premiers chocs dans l’UFC. 

Dans les deux cas, il s’agit d’un combat sans lendemain. Ils ne peuvent pas se permettre une défaite. Le perdant a de bonnes chances d’être libéré par l’UFC au terme de la soirée. 

À l’origine, Barriault devait affronter Piechota à la même date, mais à Saskatoon. L’événement a été annulé cette semaine. 

COMBATTANT NOMADE

L’été dernier, sa fiancée, la combattante Jade Masson-Wong et lui ont fait l’achat d’une roulotte avec laquelle ils ont sillonné les routes des États-Unis. 

Il s’était rendu jusqu’au Nevada où il avait pu s’entraîner à l’institut de performance de l’UFC.

Il a décidé de répéter l’expérience, cette fois, sans pouvoir traverser la frontière. Après quelques semaines après son retour dans son boulot de cuisinier, Barriault a demandé la permission à son employeur de retourner au congé sans solde qu’il avait amorcé le 1er juin dernier.

« Je suis au pied du mur dans ma carrière et mon prochain combat pourrait être mon dernier. Si mon périple se termine plus tôt que prévu, je vais vouloir être en paix avec ça et me dire que j’ai tout essayé », a mentionné Barriault.

Ainsi, il partira avec sa roulotte. À l’aventure avec un premier arrêt là où tout a commencé : Gatineau.

« Pour la suite des choses, je serai un peu un combattant nomade. Premièrement, je veux retourner à mes racines à Gatineau m’entraîner avec mon premier mentor, Patrick Marcil. J’ai le goût de reconnecter avec ça », a-t-il mentionné. 

Il pourra notamment mettre les gants avec le champion mondial de Lethwei, Dave Leduc, qui est également de retour à Gatineau.

– Avec la collaboration de Kevin Dubé