/news/transports
Navigation

«C’est le meilleur temps d’acheter une voiture»

Coup d'oeil sur cet article

À la réouverture des salles de montre du Grand Montréal, le lundi 25 mai, des concessionnaires tenteront de vous attirer vers la leur en vous offrant d’importants rabais à l’achat de leurs voitures.   

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie 

L’idée sera vraisemblablement d’écouler un inventaire de voitures beaucoup plus volumineux qu’en temps normal, alors que beaucoup de véhicules attendent la fin du confinement dans les cours des concessionnaires.    

Ces voitures devront être liquidées et des offres alléchantes se présenteront assurément aux consommateurs. Ce sont environ 4 millions de personnes qui auront de nouveau accès aux salles de montre, comme celle de BMW Park Avenue, qui n’a jamais eu autant de choix de véhicules à offrir à ses clients.   

« Nos fabricants nous ont aidé avec des offres exceptionnelles comme un 2% de rabais en loyauté, trois versements gratuits, des reports de paiements... Les fabricants sont là pour nous aider et, surtout, aider le consommateur. Je pense que c’est le meilleur temps d’acheter une voiture », s’est réjoui Roberto Barba, vice-président et directeur général de BMW Park Avenue, en entrevue sur les ondes de LCN samedi.   

« Un BMW X1 qui pouvait, avant la période de confinement, se vendre aux alentours de 700 $ par mois, taxes incluses, zéro comptant... Vous pouvez vous en procurer pour 550, 600 $, une économie quand même substantielle sur ce type de véhicule, en plus des trois versements gratuits. »   

Nette baisse des revenus   

Ce concessionnaire montréalais voit d’un bon œil la réouverture de ses portes, mais ne cache pas les conséquences liées à la propagation printanière de la COVID-19 dans la métropole.   

« Ça nous a fait mal, avoue Roberto Barba. L’industrie du détail en général a subi quand même des pertes. Les gens aiment essayer avant d’acheter une voiture. Oui, on a vendu des véhicules en ligne et à distance parce qu’on n’avait pas le choix de le faire comme ça et ça s’est quand même bien passé mais, en toute honnêteté, notre mois de mai...    

« On va quand même subir des pertes au niveau de notre chiffre de ventes. On parle d’une réalisation de 60, 70 % de ce qu’on a fait l’année passée », soit une baisse de 30 à 40 % des revenus, d’après ce DG.   

Les concessionnaires montréalais ont fait preuve de beaucoup d’imagination pour rester en contact avec les acheteurs et cette créativité devra se perpétuer même après la réouverture.   

On l’a vu en région : des mesures de distanciation physique ont été prises : plexiglas devant les vendeurs, désinfection des voitures après les essais routiers - une série de mesures transformeront l’expérience client.   

Il est maintenant préférable de prendre rendez-vous avant de se rendre dans une salle de montre parce qu’il n’est plus certain que vous pourrez entrer à moins que quelqu’un ne soit libre pour vous recevoir.    

- D’après les informations de Richard Olivier pour TVA Nouvelles