/news/health
Navigation

De la confusion concernant les allergies

Coup d'oeil sur cet article

La saison des allergies est repartie de plus belle et les symptômes qui en découlent poussent des gens à passer un test de dépistage de la COVID-19.

« Actuellement, il y a une peur d’avoir la COVID-19. Tout le monde est plus à l’affût des moindres symptômes », explique Réjean Savard, infirmier dans les cliniques de dépistage mobiles de Montréal. 

Depuis une semaine, il remarque une affluence de personnes se présentant avec des signes s’apparentant aux allergies saisonnières comme des éternuements, des écoulements nasaux et des maux de gorge. 

Dominique 
Seigneur.
Allergies Québec
Photo courtoisie
Dominique Seigneur. Allergies Québec

« Ça ne m’étonne pas », lance Dominique Seigneur, porte-parole de l’organisme Allergies Québec. Chaque année, l’organisation tente de prévoir les tendances à venir et on suspectait déjà au mois d’avril qu’il y aurait confusion avec la COVID-19. 

Une saison intense

L’allergologue et immunologue pédiatrique, Marie-Josée Francoeur explique que la saison des allergies est particulièrement éprouvante cette année. 

« On a un phénomène double depuis la dernière semaine puisqu’on a les arbres et les graminées qui peuvent causer des allergies en même temps », dit la spécialiste qui pratique dans une clinique de Brossard.

La Dre Francoeur croit qu’il y a des gestes que l’on peut poser avant de se présenter en clinique. « Le premier réflexe pourrait être de consulter un pharmacien puisqu’ils sont vraiment très aidants pour faire le tri des symptômes », conseille-t-elle.