/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Hôpital régional de Rimouski: le syndicat inquiet

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI – Des membres du personnel qui ont côtoyé un patient atteint du coronavirus à l’Hôpital régional de Rimouski n’ont pas été placés en isolement, dénonce le Syndicat qui les représente.

• À lire aussi: Premiers cas d'éclosion à l'Hôpital régional de Rimouski

• À lire aussi: COVID-19: plus d’une centaine de morts supplémentaires au pays

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

Les employés concernés portaient l’équipement de protection personnelle pendant leur quart de travail en médecine générale et seront testés pour la COVID-19.

Néanmoins, des risques existent, insiste Yannick Proulx, représentant du Syndicat canadien de la fonction publique.

«Il peut toujours y avoir une erreur de manipulation, il y a un risque de contamination. Ça aurait été vraiment plus prudent de les laisser en isolement préventif, au moins en attendant le résultat du test», a-t-il dit.

Par ailleurs, le syndicat s’inquiète de certaines mesures qui tardent à être mises en place par l’hôpital en raison du manque de personnel. M. Proulx affirme que le déplacement d'employés entre l'hôpital et des CHSLD existe toujours.

«On sait que dans les régions où il y a eu des éclosions, ça a été un facteur», a-t-il ajouté.

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) croit aussi qu'il est risqué de garder ces personnes en poste dans l'attente d'un résultat.

«Pourquoi ne pas retirer les gens de façon préventive, en attendant d'avoir leurs résultats au lieu de les faire travailler et d'attendre quelques jours pour avoir le résultat? On croit que le CISSS pourrait agir beaucoup plus rapidement à ce niveau-là. Les deux cas qui sont apparus, ça a créé beaucoup d'inquiétude chez les professionnels en soins», a dit Cindie Soucy.

De son côté, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent dit avoir suivi le protocole dans les règles et avoir contacté les personnes concernées par la situation.

Les opérations suivent leur cours à l'Hôpital régional de Rimouski, tout comme l'enquête épidémiologique.

Un deuxième cas de coronavirus en chirurgie d’un jour a été déclaré à l’Hôpital régional de Rimouski. Dans ce cas, tous les patients et les employés qui ont été en contact avec le patient ont été placés en isolement préventif.


APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.