/sports/football/alouettes
Navigation

Coup de cœur pour les Raiders

Coup d'oeil sur cet article

Après son départ de Montréal en novembre dernier, William Stanback savait qu’il aurait une saison morte assez occupée, avec plusieurs séances d’essais privés avec des équipes de la NFL. Il a décidé d’arrêter son choix sur les Raiders de Las Vegas. 

• À lire aussi: Stanback reconnaissant

« En décembre, j’ai participé à plusieurs séances aux quatre coins des États-Unis, explique Stanback. Je cherchais l’équipe qui cadrait le mieux avec moi et qui me donnait la meilleure opportunité de me tailler une place sur sa formation de 53 joueurs.

« Même si j’avais encore trois équipes sur ma liste, j’ai décidé d’arrêter le processus après ma visite chez les Raiders. Après 24 heures de réflexion, j’ai accepté leur offre. »

Pourquoi les Raiders ? La réponse du porteur de ballon est simple. 

« Ils m’ont accueilli à bras ouverts, même si je n’avais pas encore signé mon contrat, mentionne-t-il. J’ai senti qu’on voulait de moi. 

« Il y a tellement d’histoire derrière ce logo. C’est étrange. Lorsque j’étais petit, un de mes voisins me répétait toujours que j’allais jouer un jour pour les Raiders. Sa vision était bonne. »

Lutte à l’horizon

Avec les Raiders, Stanback en sera à son deuxième séjour dans la NFL. 

Josh Jacobs est le demi partant après son excellente saison recrue. Jalen Richard devrait être son premier réserviste.
Derrière eux, on pourrait assister à une lutte féroce entre Stanback, les vétérans Devontae Booker et Rod Smith, ainsi que la recrue Lynn Bowden Jr. 

« Mon objectif est de me tailler une place au sein de la formation partante. Je ne pense pas à l’option d’une place au sein de l’équipe d’entraînement. Je vais sauter sur le terrain et je vais tout donner. On verra ce que ça va donner. »

S’il souhaite obtenir du temps de jeu, ça devra passer par les unités spéciales. Ça tombe bien parce que les entraîneurs des Alouettes l’ont employé à outrance dans ce rôle en 2018. 

« La bonne nouvelle, c’est que le terrain n’est pas aussi large à couvrir que dans la LCF. Je me sens prêt pour cette mission si les entraîneurs m’en font la demande. »