/world/pacificasia
Navigation

Hong Kong: l'aéroport va autoriser la reprise partielle du transit passagers

Hong Kong: l'aéroport va autoriser la reprise partielle du transit passagers
AFP

Coup d'oeil sur cet article

HONG KONG | Hong Kong va autoriser la reprise partielle, la semaine prochaine, du transit des voyageurs par son aéroport, a annoncé mardi la cheffe de l’exécutif, alors que le «hub» financier international a assoupli les mesures prises pour combattre le coronavirus. 

Le trafic de l’aéroport de la ville, un des plus importants de la planète, s’est effondré en raison de la pandémie de COVID-19. 

«Le transit des passagers par l’aéroport, qui a été interrompu les 25 mars reprendra en partie le 1er juin», a déclaré la cheffe de l’exécutif local Carrie Lam lors d’une conférence de presse. 

De plus amples détails sur la levée des restrictions concernant les vols de transit doivent être communiqués mardi après-midi à l’occasion d’un point presse des autorités sanitaires.  

Hong Kong, qui compte 7,4 millions d’habitants, a été un des premiers endroits du monde à recenser des cas de nouveau coronavirus après son apparition en Chine voisine.  

Mais les autorités ont mené une politique efficace de lutte contre ce virus. Au total, elles ont recensé un millier de cas et quatre morts. 

Mardi est le onzième jour consécutif sans aucun cas local de contamination. 

Depuis fin mars, seuls les résidents peuvent entrer sur le territoire hongkongais et tout individu arrivant à l’aéroport doit se soumettre à un test de dépistage du virus.  

Les personnes négatives doivent toutes suivre une stricte quarantaine alors que les personnes positives sont placées à l’isolement.  

Les bars, salles de sport, salon de beauté, fermés en mars et avril, ont depuis rouverts. 

Les discothèques, salons de karaoké et saunas pourront à nouveau ouvrir leurs portes vendredi, a annoncé Mme Lam. 

L’aéroport de Hong Kong est le huitième aéroport international le plus fréquenté au monde.  

En 2019, plus de 4,8 millions de tonnes de fret sont passées par ce hub international ainsi que plus de 71 millions de passagers.  

L’an dernier, le nombre d’arrivées a chuté en raison des manifestations prodémocratie qui ont secoué pendant des mois l’ex-colonie britannique.