/news/coronavirus
Navigation

Montréal doit s’attaquer aux rats

Coup d'oeil sur cet article

Montréal doit en faire plus pour limiter la prolifération des rats, qui sont désormais plus visibles en raison du confinement, affirment des exterminateurs.  

«Depuis quelques jours, on constate la présence accrue de rats dans des commerces fermés depuis des mois. Ils colonisent les espaces vides», explique le spécialiste de la gestion parasitaire Harold Leavey. «La Ville devrait mieux nettoyer les terrains vacants et avoir plus de rigueur au niveau des vidanges.»  

MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Les rats sont particulièrement présents dans les secteurs où les égouts sont vétustes, ajoute l’expert. «À Montréal, il y a des coins où les maisons sont vieillissantes et les égouts sont brisés. Quand il y en a un, c’est qu’il y a un égout ouvert», souligne-t-il.  

Environ six millions de rats vivent à Montréal.  

La Ville pourrait aussi effectuer des opérations de façon plus régulière, avance le propriétaire de Centrale Extermination, Frank Pulcuni.  

«S’il y a quelques résidents du même secteur qui se plaignent de la présence de ces rongeurs, la Ville va parfois faire un traitement directement dans l’égout», précise-t-il.  

En Alberta, un programme de contrôle des rats en place depuis 1950 permet de contenir entre 36 et 216 le nombre d’infestations signalées annuellement.  

«Il n’y a à peu près pas de rats en Alberta, explique M. Leavy. Les rats domestiques sont interdits. Les citoyens sont bien éduqués sur les dangers des rats. Les terrains vacants doivent être nettoyés, et les dépotoirs et autres endroits à risque sont bien entretenus.»  

«Plus agressifs»  

En raison du calme causé par la pandémie, les rats sont «plus à l’aise d’explorer», affirme pour sa part le directeur général d'Abat Extermination, Daniel Lamontagne. «Ils se réapproprient les lieux, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.»  

Ces nouveaux comportements ont d’ailleurs été observés lors des dernières semaines dans plusieurs métropoles américaines, dont New York et Chicago, selon le New York Times. La fermeture des restaurants pendant le confinement aurait privé les rats d'aliments jetés aux ordures, explique le quotidien.  

Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies des États-Unis ont d'ailleurs déclaré qu’ils peuvent présenter des comportements «plus agressifs qu’à l’habitude» en raison de la pandémie.  

La Ville de Montréal n’a pas été en mesure de répondre à nos demandes d’entrevues.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres