/sports/hockey
Navigation

Teemu Selanne laisse la porte ouverte... un peu

Teemu Selanne laisse la porte ouverte... un peu
AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’ancien attaquant de la Ligue nationale de hockey (LNH) Teemu Selanne dit apprécier sa vie de retraité de la compétition, mais il n’écarte pas la possibilité de travailler un jour dans le monde du hockey. 

En cette crise du coronavirus, celui qui célébrera son 50e anniversaire de naissance le 3 juillet se concentre sur sa famille résidant dans le sud de la Californie et sur son restaurant de Laguna Beach qui est ouvert uniquement pour les commandes à emporter. 

Ayant disputé 1451 rencontres de saison régulière dans la LNH, le Finlandais est conscient que certains aimeraient le voir travailler à leurs côtés, particulièrement chez les Ducks d'Anaheim, une équipe pour laquelle il a joué une quinzaine d’années. 

«J’entends beaucoup de choses à ce sujet. Et maintenant que Dallas Eakins dirige les Ducks, qu’il vit près de chez moi et qu’on se voit tout le temps, il est empressé de m’impliquer dans cela, a déclaré Selanne à propos de son ancien coéquipier des Jets de Winnipeg au site NHL.com. J’attends le moment de me sentir prêt pour ce retour. Je ne veux pas revenir si je suis sûr à 50%. C’est un grand engagement.» 

«Jusqu’ici, je suis resté un peu égoïste concernant mes temps libres. Je crois en avoir peut-être pour quelques années à jouer au golf et au tennis avant de me dire que c’est assez. Puis, je penserais à accomplir quelque chose, a-t-il ajouté. Mais je ne ressens pas ce désir encore et tant qu’il en est ainsi, je ne pense pas faire beaucoup.» 

Prendre son temps 

L’auteur de 684 buts en carrière veut donc se tenir loin du stress relié au métier d’instructeur de la LNH, peu importe ce qu’en pense Eakins. 

«Je pense qu’il souhaite réellement me voir avec son équipe. Peu importe, je me sens bien. Si j’embarque, je vais sûrement apprécier cela. Par contre, la vie à la retraite est également agréable et je ne sais pas si je ferais le compromis. Ma famille est heureuse de me voir à la maison. [...] Je ne suis pas prêt encore pour ça», a-t-il continué.