/sports/hockey
Navigation

Des nouvelles chez les Penguins

Des nouvelles chez les Penguins
Photo d'archives, Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Le directeur général des Penguins de Pittsburgh, Jim Rutherford, a offert une mise à jour du bilan médical de son équipe qui affrontera le Canadien de Montréal dans une ronde de qualification aux séries éliminatoires si le plan de reprise de la Ligue nationale de hockey (LNH) se concrétise.  

• À lire aussi: Des séries éliminatoires, mais pas à Montréal... 

• À lire aussi: Le CH bientôt de retour au boulot 

• À lire aussi: Relance des activités dans la LNH: un plan sans échéancier 

Rutherford s’attend ainsi à voir Jake Guentzel effectuer un retour au jeu lorsque le club renouera avec l’action. L’attaquant avait dû être opéré à la fin décembre pour une blessure à l’épaule nécessitant plusieurs mois d’absence.  

  • Écoutez l'entrevue du journaliste sportif de TVA Sports Louis Jean avec Jonathan Trudeau à QUB Radio:

«Jake poursuit sa rééducation. Le tout progresse bien. Nous sommes encore loin de recommencer de toute façon et on est optimiste de le voir prêt à jouer», a indiqué le DG par le biais de propos diffusés par le compte Twitter des Penguins.  

Pour sa part, Nick Bjugstad n’aura pas la même chance. Ennuyé par un problème musculaire, il devra se résigner à regarder ses coéquipiers à l’œuvre, lui qui a été limité à 13 parties cette saison.  

«Il a eu une rechute durant sa remise en forme et a été opéré hier (mardi). Il ne sera pas disponible pour le reste de la campagne. Néanmoins, on est à l’aise vis-à-vis la profondeur de notre groupe», a précisé le dirigeant.  

Satisfait, mais...  

Le DG s’est par ailleurs dit heureux de savoir que la LNH a pu en arriver avec un plan concret pour la reprise des activités. Cependant, il aurait aimé éviter la phase qualificative 3 de 5, estimant que les Penguins montraient suffisamment de bons chiffres pour accéder directement aux séries.  

«La ligue et les joueurs ont accompli du bon travail dans les circonstances. Il y a différentes choses qui influencent ce genre de décision. De notre point de vue, nous avions le septième meilleur dossier du circuit et nous espérions ne pas avoir à disputer cette ronde», a-t-il expliqué.  

Quant à l’endroit où se déroulera la confrontation face au Canadien, Rutherford aimerait bien que son équipe demeure en ville, puisque Pittsburgh est au nombre des marchés en lice pour agir à titre de ville-hôte pour la LNH. Mais peu importe le verdict final à cet effet, les Penguins suivront la marche.  

«Je suis à l’aise, indépendamment de l’endroit où nous serons. Selon nous, les Penguins respectent les critères demandés. Nous avons également des installations à la fine pointe avec l’UPMC Lemieux Center. On remplit les conditions, mais je comprends qu’il y a d’autres organisations qui en font de même. Il faut simplement se préparer à jouer», a affirmé le DG.