/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

La COVID-19 semble avoir relancé la crise du fentanyl en Colombie-Britannique

Coup d'oeil sur cet article

La Colombie-Britannique a assisté, en mars et en avril, à un net rebond du nombre de décès dus à la crise des opiacés qui correspond à l'arrivée de la pandémie de COVID-19 au pays.

Au total, 112 personnes en mars et 117 en avril ont perdu la vie à la suite d'une surdose de drogue, contre 75 en février. En comparaison, 117 décès avaient été recensés en mars 2019 et 84 en avril. C'est d'ailleurs la première fois depuis novembre et décembre 2018 que plus de 100 décès sont recensés pendant deux mois de suite.

Le taux de décès liés au fentanyl n'a pas été dévoilé, mais en 2019, cet opiacé synthétique 100 fois plus fort que la morphine avait été retrouvé dans les corps de 85 % des victimes, un taux en augmentation constante.

Le Bureau du coroner de la Colombie-Britannique n'a pas fait allusion à la COVID-19 en dévoilant les nouvelles données. La critique libérale en matière de santé mentale et de dépendance, Jane Thornwaite, n'a cependant pas hésité à établir un lien entre la pandémie et la relance de la crise des opioïdes.

«La COVID-19 fait en sorte que plus de gens consomment [des drogues] seuls, sans le même appui autour d'eux, si bien que moins de gens ont pu avoir accès à des services pouvant leur sauver la vie comme la nalaxone», a déploré Mme Thornwaite par communiqué en faisant allusion à une substance servant d'antidote aux surdoses d'opiacés.

«Bien que les services d'aide étaient toujours disponibles pour ceux qui en avaient besoin, pendant la COVID-19, plusieurs se sont sentis mal à l'aide de demander de l'aide et, malheureusement, nous voyons le résultat avec l'augmentation des décès», a poursuivi la députée de l'opposition provinciale.

La Colombie-Britannique a recensé 978 décès dus à une surdose en 2019, un nombre en nette baisse par rapport aux 1544 dénombrés en 2018 et aux 1495 cumulés en 2017.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.