/24m
Navigation

Mile-End: un lit dans un dortoir pour 450 $ par mois

Mile-End: un lit dans un dortoir pour 450 $ par mois
COURTOISIE KIJIJI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Des lits mis à louer entre 450 $ et 600 $ par mois dans un dortoir du Mile-End ont fait réagir sur les réseaux sociaux, et illustrent bien le piètre état du marché locatif à Montréal, selon certains.  

D'abord annoncés à 600 $, les lits à louer sur le site Kijiji se sont attirés une flopée de commentaires acerbes, si bien que le propriétaire des lieux a finalement retiré son annonce et baissé ses prix mercredi, le lit le plus cher coûtant maintenant 450 $. 

Comme dans certaines auberges de jeunesse, un rideau peut être tiré devant chacun des lits de la GAB House pour isoler les locataires du regard des autres. En payant un loyer, chacun a accès à un réfrigérateur individuel et à un casier verrouillé à clé, ainsi qu’aux pièces communes (cuisine, salle de bain et espace de cotravail avec WiFi).     

Il reste qu’on est encore loin d’un appartement, faisaient remarquer des internautes outrés, qui ont partagé sur les réseaux sociaux l’annonce Kijiji.  

Mile-End: un lit dans un dortoir pour 450 $ par mois
COURTOISIE KIJIJI

«C’est tout à fait scandaleux. C’est comme l’exploitation de la misère, entre guillemets. On profite de la crise du logement, de l’absence d’alternatives, de la détresse des gens qui ont peur de se retrouver à la rue. C’est la réalité de plusieurs locataires à un mois du 1er juillet», a estimé mercredi la porte-parole du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), Véronique Laflamme.     

«C’est un affront total, un déni du droit à un logement décent. On loue carrément une place dans un dortoir à un prix faramineux», a-t-elle ajouté.    

Mile-End: un lit dans un dortoir pour 450 $ par mois
COURTOISIE KIJIJI

Inspiré d’ailleurs   

Le propriétaire, Gabriel Dancause, qui possède aussi le GAB Café adjacent au dortoir, soutient que le concept de «pods» est encore nouveau à Montréal et peut-être même au pays, mais qu’il existe dans d’autres métropoles à travers le monde.     

«C’est quand même vraiment confortable et ça devient inévitable un moment donné, a-t-il dit. On veut tous vivre dans les quartiers cool et, un moment donné, le prix n’a plus d’allure. Il faut réduire l’espace qu’on occupe.»   

Mile-End: un lit dans un dortoir pour 450 $ par mois
COURTOISIE KIJIJI

Dans la GAB House, le loyer mensuel est de 450 $ pour un lit queen à deux places en occupation simple et il faut ajouter 200 $ supplémentaires pour pouvoir y vivre en couple. Des lits à une place sont également disponibles au tarif de 400 $ par personne par mois.    

«Notre clientèle principale, c’est les Français qui viennent s’installer à Montréal», a-t-il dit.     

Mile-End: un lit dans un dortoir pour 450 $ par mois
COURTOISIE KIJIJI

«Il y a beaucoup de gens d’Amérique latine aussi. Des travailleurs autonomes, des programmeurs, des graphistes du Mexique ou de la Colombie, par exemple. Le taux de change leur fait mal étant donné qu’ils sont payés dans leur monnaie locale. Eux, ils cherchent de quoi de moins cher et une place pour travailler.»     

Des «pods» semblables à ceux diffusés dans l’annonce Kijiji existent notamment à Los Angeles. Ils entrent dans la mouvance du «coliving», un mode de vie à plusieurs qui se popularise dans les villes où les loyers sont très élevés.