/finance/business
Navigation

Québecor puise à nouveau dans le génie technologique québécois

Coup d'oeil sur cet article

Québecor fait appel au nouvel outil de ciblage média de l’entreprise montréalaise Contxtful, qui a développé une technologie capable de se passer des fameuses données personnelles.

« C’est une start-up québécoise d’intelligence artificielle très techno, qui permettra d’égaler d’autres géants en ciblant les gens réceptifs », a résumé Jean B. Péladeau, directeur général, donnée et performance publicitaire chez Québecor.

« On a un positionnement anti-Big Brother, avait dit en entretien au Journal le PDG de Contxtful, Guillaume Bouchard, en début d’année. On pense qu’on peut faire beaucoup de publicités sans être obligés de toujours avoir recours aux données privées, contrairement aux Google et Facebook. »

Mesurer le contexte

Grâce à des capteurs mobiles publics et anonymes, la technologie de Contxtful arrive à mesurer le contexte d’utilisation de chaque appareil connecté sans recourir aux données personnelles controversées.

En gros, l’entreprise, fondée il y a trois ans, donne les moyens aux diffuseurs et annonceurs de monétiser leurs audiences mobiles quand elles sont réceptives en mesurant « le contexte humain ».

Posture, position de l’appareil, mouvement et niveau de concentration... l’outil baptisé « Réceptivité », développé par la jeune entreprise issue de l’incubateur TandemLaunch, parvient à mesurer le degré de réceptivité publicitaire du consommateur pour que les annonceurs puissent trouver la bonne audience.

Une techno qui risque de faire de nouveaux adeptes alors que les revenus publicitaires sont le nerf de la guerre et que les géants du web cherchent constamment à attirer et retenir leurs utilisateurs.

Fin des témoins

« Il y a six mois, Google a annoncé la fin prochaine des témoins, a poursuivi Jean B. Péladeau de Québecor. C’est une bonne chose pour la vie privée et une mauvaise chose pour les annonceurs qui s’en servent. Par exemple, il y en a qui sont contre, comme Apple, mais il y en a d’autres qui en sont friands. »

Chez Québecor, plus de 70 % du trafic des sites du groupe viennent d’appareils mobiles. Au Québec, plus de 91 % des personnes âgées de 18 à 54 ans ont un téléphone intelligent, ce qui est de bon augure pour l’entreprise du Mile-Ex.


Fin janvier, Contxtful a amassé 2 millions de dollars lors d’une ronde de financement menée par le Fonds Innovexport avec le Fonds Québecor Innovation, La Capitale Assurance et Anges Québec.