/news/coronavirus
Navigation

Des cercles dans un parc de Toronto pour faciliter la distanciation sociale

Des cercles dans un parc de Toronto pour faciliter la distanciation sociale
Photo Twitter

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Voilà une idée qui pourrait être reprise à Montréal: la Ville de Toronto a décidé d’aider ses concitoyens à maintenir la distanciation sociale dans un espace vert en peignant des cercles sur le gazon.

Ce projet pilote est déployé au parc Trinity Bellwoods, dans le sud-ouest de la Ville-Reine. Les cercles de huit pieds de diamètre sont séparés les uns des autres par un espace de 10 pieds.

Deux à trois personnes peuvent prendre place dans chaque cercle. Si les gens souhaitent s’allonger, on parle alors de deux personnes au maximum, et s’ils s’assoient, trois personnes peuvent facilement y prendre place.

Le premier ministre Doug Ford a demandé aux Torontois qui se sont massés en grand nombre dans des parcs le week-end dernier, sans se distancer les uns des autres, de se soumettre à un test de dépistage de la COVID-19.

«Ces cercles sont conçus pour permettre aux gens de venir au parc, d'en profiter et d'être en sécurité dans le parc par une distance physique», a dit Brad Ross, porte-parole de la Ville de Toronto, selon Global News.

«Si vous venez au parc ce week-end et que tous les cercles sont occupés, nous vous encourageons à revenir plus tard ou à accéder à l'un des 1500 autres parcs disponibles dans la ville», a ajouté Ross.

Dans la métropole québécoise, les parcs sont souvent les seuls refuges naturels de bon nombre de Montréalais, et des images captées par l’Agence QMI samedi dernier ont montré que la distanciation sociale demandée par les autorités sanitaires pour freiner la propagation de la COVID-19 n’était pas toujours respectée.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.