/news/coronavirus
Navigation

Le déconfinement ralenti dans une région du Nouveau-Brunswick

Coup d'oeil sur cet article

FREDERICTON, N.-B. | Il n’y avait pratiquement plus de cas de COVID-19 au Nouveau-Brunswick, mais voilà que l’apparition récente de cas, dont trois jeudi, force la province à freiner son plan de déconfinement dans le nord-est de son territoire.

Ainsi, la zone 5, celle de Campbellton, est retournée à la phase orange mercredi en vertu du plan de rétablissement du Nouveau-Brunswick. Le reste de la province demeure dans la phase jaune actuelle.

Selon les autorités, les trois personnes qui ont été déclarées positives auraient été infectées par un professionnel de la santé de la région de Restigouche qui s’est rendu plus tôt ce mois-ci au Québec et qui ne se serait pas isolé à son retour au Nouveau-Brunswick.

Une personne infectée est âgée de moins de 19 ans, alors que les deux autres ont respectivement entre 40 et 49 ans et plus de 90 ans.

«Nous avons tous la responsabilité de prendre soin de nous-mêmes et de veiller les uns sur les autres», a dit la médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell, par communiqué.

«Les renseignements concernant ce professionnel de la santé ont été transmis à la GRC afin de déterminer exactement ce qui est arrivé, et si des accusations sont justifiées», a dit de son côté le premier ministre Blaine Higgs.

«Je crois comprendre que l’employeur de cette personne examine également la question, et j’ai bon espoir que les mesures appropriées seront prises pour donner suite à cet incident», a ajouté le chef conservateur.

L’administratrice en chef de la santé publique au Canada, la Dre Theresa Tam, a également réagi à cette nouvelle.

«Il y a toujours eu un message dans différentes juridictions qu'il y ait une flexibilité dans le système de santé publique pour rétablir ou retirer certaines des mesures comme bon leur semble en fonction de leur propre contexte épidémiologique. Je pense que c'est ce que vous voyez au Nouveau-Brunswick en ce moment», a-t-elle ajouté.

Le passage à la phase jaune du plan de déconfinement a ainsi été reporté au 5 juin, soit une semaine plus tard que prévu, dans la zone 5, qui demeure dans la phase orange.

Cette dernière autorise deux ménages à se côtoyer. «Vous ne devez pas avoir de contacts étroits avec qui que ce soit d’autre. Vous ne pouvez pas vous joindre à plus d’un ménage (bulle)», explique-t-on.

La phase orange stipule par ailleurs que les fournisseurs et les entreprises de services de santé non réglementés, comme les acuponcteurs et les naturopathes, ne peuvent pas reprendre leurs activités en ce moment. De plus, les entreprises de services personnels, comme les barbiers, les coiffeurs, les spas, les salons d’esthétique, de manucure et de pédicure et les tatoueurs ne peuvent pas reprendre leurs activités jusqu’à nouvel ordre.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.