/lifestyle/techno
Navigation

Les solutions ne manquent pas pour impliquer les supporters privés de leurs stades

Les solutions ne manquent pas pour impliquer les supporters privés de leurs stades
Aarhus Club

Coup d'oeil sur cet article

Au Japon comme au Danemark, les amateurs et partisans d’équipes de soccer trépignent d’impatience à l’approche des premiers matchs... déconfinés, mais sans accès aux stades qui resteront vides pour un bout de temps. 

Ces deux pays ne sont pas mentionnés par hasard.

Des écrans géants en guise d’assistance

En partenariat avec le service de vidéoconférence Zoom, des Danois ont imaginé des écrans longs de 40 mètres sur 3 m de haut remplis d’images de partisans qui regardent le match par lien vidéo. Près de 200 supporters seront visibles sur chaque écran.

Grand intérêt de cette approche, il n’y a pas de limites au nombre de supporters ni à la distance. Un Montréalais pourrait ainsi regarder le même match de foot que les Danois ou les Allemands, du moment qu’il s’est procuré un billet.

S’il n’y a pas de réels inconvénients du côté de l’image vidéo, pour l’audio, c’est plus compliqué. Normalement, dans un stade bondé, les amateurs crient, chantent et sifflent presque à l’unisson. Mais un groupe de 1000 ou 10 000 personnes qui s’expriment depuis leur microphone ne produira que du bruit blanc.

Des gradins remplis d'écrans de supporters
Aarhus Club
Des gradins remplis d'écrans de supporters

Pour y remédier, les supporters seront encouragés à chanter en même temps.

C’est ce soir qu’aura lieu le match AGF Aarhus contre Randers avec une assistance en vidéo.

Ailleurs, comme en Allemagne, on prévoit installer de grands panneaux en carton pour illustrer des supporters dans les gradins.

Pendant ce temps-là, au Japon...

Des Japonais du géant bien connu Yamaha ont conçu un système appelé Remote Cheerer qui permet aux supporters qui suivent un match à la télé d’encourager, ou de rabrouer, les joueurs par l’entremise de leurs téléphones intelligents, apprend-on sur le site The Guardian. Les voix sont retransmises en temps réel dans le stade sur de puissants haut-parleurs, lesquels sont souvent installés en permanence.

Les amateurs peuvent choisir parmi une série d’options audio sur leurs appareils : acclamations, applaudissements, chants, encouragements, huées, etc. Seule exclusion, les huées contre les arbitres.

L’entreprise entend améliorer son application pour l’adapter à différents types de sports ou d’événements.

Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour plaire aux partisans !

Certains, comme l’équipe du FC Séoul, ont poussé l’imagination un peu trop loin en plaçant dans les gradins des poupées gonflables habillées, masques inclus ! Une audace qui n’a certes pas plu à la direction de la K-League et qui a forcé l’équipe à s’excuser.

À lire : Affaire des poupées sexuelles en tribune: la Ligue coréenne va enquêter