/news/society
Navigation

Près du tiers des travailleurs prendront moins de vacances

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | Environ 30% des travailleurs au pays songent à prendre moins de journées de congé cet été, comparativement à l’an dernier, en raison de la COVID-19, indique un nouveau sondage.

L’étude de l’agence de recrutement Robert Half, dévoilée jeudi, souligne que plusieurs Canadiens ont l'intention de continuer à travailler pendant les mois d'été.

«Pour bon nombre de personnes, la pandémie a soulevé de plus vives inquiétudes sur les plans professionnel, familial, financier et de la santé. Compte tenu de cette pression supplémentaire exercée sur les travailleurs, les employeurs doivent encourager le personnel à prendre des vacances et [à faire de son] bien-être une priorité», a souligné David King, président de district principal de Robert Half pour le Canada.

Si près du tiers des répondants envisagent de prendre moins de jours de congé, seulement 8% prévoient en prendre plus. Environ 10% ne comptent même pas prendre de vacances, car ils ont trop de travail à accomplir.

Deux Canadiens sur dix pensent à des vacances plus tard dans l'année avec l'espoir de pouvoir voyager.

Éviter l’épuisement professionnel

Pour la firme, il est plus important que jamais que les travailleurs prennent du temps pour eux-mêmes, et ce, pour éviter, notamment, l'épuisement professionnel.

«Les gestionnaires devraient donner l'exemple en prenant eux-mêmes des jours de congé, et donner aux employés des délais plus souples et un soutien supplémentaire pendant l'absence de leurs collègues, afin que tout le monde soit en mesure de vraiment se détendre et de décrocher pendant ses jours de congé», a ajouté David King.

Le coup de sonde a été mené du 14 au 19 mai et regroupe les réponses de plus de 500 employés canadiens âgés de 18 ans ou plus qui travaillent habituellement dans des bureaux.