/news/society
Navigation

Vive polémique entre l'auteure de Harry Potter et une militante transgenre

Vive polémique entre l'auteure de Harry Potter et une militante transgenre
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

VANCOUVER - Une vive polémique a opposé vendredi l’auteure de Harry Potter et une activiste transgenre de Colombie-Britannique, poussant J. K. Rowling à évoquer la perspective d’une action en justice.  

Nicola Spurling, une porte-parole du Parti vert de Colombie-Britannique, a reproché sur Twitter à J. K. Rowling d’avoir soutenu Maya Forstater, une chercheuse qui a affirmé que les femmes transgenres ne pouvaient pas changer de sexe biologique.

Le tweet de Spurling suggérant que Rowling ne peut plus «susciter confiance autour des enfants» a été supprimé par son auteure, car manquant de clarté, a rapporté vendredi «The Star». 

Spurling a expliqué que Forstater ne méritait pas le licenciement pour ses opinions, a-t-on ajouté. 

Mme Rowling a mis au défi sa contradictrice d’apporter la preuve de ses allégations, menaçant de saisir la justice, car ce genre de déclarations pouvait avoir des conséquences.  

Nocila Spurling a déclaré au journal «The Star» avoir été surprise que son auteure préférée dans sa jeunesse lui ait répondu publiquement sur les médias sociaux, précisant qu’elle ne voulait pas d’une bataille juridique.