/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Ils ont vaincu la COVID-19 : vainqueur dans un des pires CHSLD

Après près d’un mois de lutte dans un établissement de Laval, un nonagénaire a enfin reçu un test négatif

COVID vainqueurs
Photo courtoisie Maurice Fortier au chevet de son père Adrien au CHSLD La Pinière de Laval lors de la première journée où il était autorisé à se rendre au chevet de son papa qui a gagné son combat contre la COVID-19.

Coup d'oeil sur cet article

Un arrière-grand-père a gagné son combat contre la COVID-19 après près d’un mois de lutte malgré ses 98 ans, son Alzheimer et le fait qu’il réside dans un des CHSLD de Laval les plus touchés par la crise du coronavirus.

• À lire aussi: Ils ont vaincu la COVID-19

Adrien Fortier avait une santé de fer avant d’être frappé par le nouveau coronavirus, si on exclut la maladie d’Alzheimer qui l’afflige depuis sept ans.

C’est probablement ce qui lui a permis de s’en sortir avec les « bons soins du personnel du centre » selon son fils Maurice.

« Il a eu la COVID pendant presque un mois. Malgré sa maladie [Alzheimer], il a été conscient de ce qui s’est passé. Il m’a dit : “il y a eu beaucoup de malades comme pour la grippe espagnole” », raconte Maurice Fortier au lendemain de sa première visite en 10 semaines auprès de son père comme aidant naturel.

Le centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) La Pinière où demeure Adrien Fortier est un des établissements qui ont été les plus touchés à Laval.

Selon les données du ministère de la Santé, 42 patients y sont morts de la COVID-19 en date du 19 mai. L’établissement a une capacité d’accueil de 100 personnes.

Bon pour le moral

Maurice Fortier a été touché par sa visite. Son père a eu besoin de quelques secondes pour reconnaître son fils.

« Les préposées aux bénéficiaires étaient contentes de me voir parce qu’elles sont surchargées. Mon père aussi », se souvient Maurice Fortier.

« Il était amaigri parce qu’il a eu de la difficulté à manger. Au cours des prochaines semaines, ça va être mon rôle de l’aider à s’alimenter et de l’aider à garder le moral. Samedi [la journée de sa première visite], il a mangé la moitié de son repas. Un record selon le personnel », poursuit-il.

Né dans la région de Sherbrooke, Adrien Fortier a quitté son village, Saint-Isidore-de-Clifton, à l’adolescence afin d’étudier à l’école Mont-De-La Salle à Laval et de devenir un religieux comme le souhaitait son père.

Après environ cinq ans d’enseignement comme frère des écoles chrétiennes, il a défroqué afin d’épouser la femme de sa vie, Jeannine Cagner, qui est toujours vivante à 90 ans.

Famille contente de sa guérison

Adrien Fortier a ensuite fait carrière dans le secteur de l’alimentation pour les épiceries Dominion où il a gravi les échelons jusqu’à devenir responsable de plusieurs commerces.

Sa femme et lui ont eu 8 enfants, sont grands-parents 15 fois et chérissent 8 arrière-petits-enfants.

« Ça fait beaucoup de monde qui tient à lui et qui est heureux de sa guérison », conclut Maurice Fortier, qui espère que, comme à l’habitude, toute la famille pourra se réunir aux Fêtes et célébrer la vie ensemble.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.