/news/society
Navigation

«Justice contre le racisme et la brutalité policière»

Plus de 10 000 manifestants crient haut et fort leur message au centre-ville

Coup d'oeil sur cet article

Avant que les vandales ne se mettent de la partie, quelque 10 000 personnes ont manifesté dans le calme leur colère face au racisme et à la brutalité policière à Montréal. 

• À lire aussi: Des milliers de manifestants à Toronto contre le racisme

• À lire aussi: [VIDÉO] Le geste de solidarité d’un shérif devient viral

• À lire aussi: Horacio Arruda inquiet de la tenue d'une manifestation à Montréal

« C’est important pour nous de supporter ce qui se passe aux États-Unis. [...] Mais on veut aussi faire connaître la situation canadienne. Ça fait des années que ça dure aussi. Il faut que ces tueries injustifiées cessent [...]. Nous, on vit le racisme chaque jour », a affirmé une des organisatrices, Marie-Livia Beaugé. 

  • Écoutez l'entrevue de la co-organisatrice de la manifestation avec Geneviève Pettersen à QUB Radio:

Depuis que l’Afro-Américain de 46 ans, George Floyd, est mort lundi dernier à Minneapolis, des émeutes ont éclaté dans plusieurs villes américaines (voir autre texte) sur fond de tension raciale. Le policier Derek Chauvin a été accusé d’homicide involontaire et de meurtre au troisième degré vendredi.

Des milliers de manifestants ont pris d’assaut les rues du centre-ville de Montréal.
Photo Agence QMI, Maxime Deland
Des milliers de manifestants ont pris d’assaut les rues du centre-ville de Montréal.

Hier, près du quartier général de la police de Montréal à côté de la Place des Arts, ils étaient environ 10 000 à scander des slogans et à réclamer justice contre le racisme et la brutalité policière.  

  • Le journaliste Félix Séguin revient sur les événements dans sa chronique judiciaire à l'émission Dutrizac, sur QUB Radio:  

Travailleur social noir, queer et trans, Vincent Musso en est un autre qui n’a pas mâché ses mots devant le sort réservé à la communauté noire. 

« Assez, c’est assez ! Il faut que ça cesse », a dit celui qui a aussi critiqué la mairesse Valérie Plante. « Vos mots ne sont pas suffisants, tant et aussi longtemps que vos officiers continuent d’user de la force contre nos communautés. »

Des slogans

Dans le calme, les participants à la marche ont scandé des slogans.
Photo Agence QMI, Steve Madden
Dans le calme, les participants à la marche ont scandé des slogans.

Des centaines de policiers étaient mobilisés pour encadrer l’événement et bloquer l’accès au tronçon de la rue Saint-Urbain où se trouve leur quartier général.

Ils avaient à l’œil les protestataires qui marchaient vers l’ouest depuis le parc du Quartier des spectacles juste à côté du quartier général du SPVM sur la rue Saint-Urbain. 

« Black lives matter » (« La vie des Noirs compte ») et « no justice no peace » (« pas de justice pas de paix ») constituaient les principaux slogans scandés durant la marche. Des manifestants ont aussi crié le nom de Fredy Villanueva, tué en 2008 sous les balles d’un policier à Montréal-Nord. Ils ont traversé pacifiquement le centre-ville jusqu’au square Dorchester.

Là, il y a eu une minute de silence, où les manifestants ont été invités à mettre un genou par terre ou à lever le poing pour les victimes.

Aux manifestants, Stéphanie Germain a lancé que « ce n’est que le début du changement ». 

« Nous ne sommes pas juste des statistiques, les personnes noires, nous existons, a-t-elle ajouté. La charge est trop lourde sur nos épaules, on est à terre, on a besoin de vous pour se relever. » 

Le docteur Arruda inquiet

En entrevue à TVA Nouvelles, le directeur national de la santé publique, le Dr Horacio Arruda, s’est dit inquiet de la tenue de cette manifestation, même s’il estime la cause noble parce que la distanciation était presque impossible. 

Il a rappelé qu’il n’est pas impossible que quelqu’un d’asymptomatique se trouve dans le groupe. Plusieurs protestataires portaient un masque. 

–Avec l’Agence QMI

Les derniers développements de la manifestation  

22h44 | Alors que le boulevard Saint-Laurent était bloqué par un groupe de manifestants, un automobiliste s'est impatienté et est passé à travers le groupe. Personne n'a été blessé, mais l'un des manifestants a répliqué en sortant un genre de fusil et en tirant des coups de feu. Malgré les images de TVA, l'Agence QMI n'a aucune idée si un coup de feu a été tiré. Ni s'il s'agit bel et bien d'une arme à feu.

22h27 | Les vidéos montrant très clairement des gens volant des instruments de musique chez Steve's pourront être utilisées par les policiers pour retrouver ces contrevenants et les arrêter, a rappelé l'ex-policier Mario Berniqué, en entrevue à LCN pour commenter les événements.

22h21 | Selon le policier à la retraite Mario Berniqué, les violences à la fin de la manifestation étaient inévitables.

« Il y a toujours des gens qui vont se greffer à ces manifestations pour commettre des crimes », a indiqué le spécialiste des mouvements de foule sur LCN. 

Photo Agence QMI, Maxime Deland

22h12 | La boutique Insta Chèques, au coin de Saint-Laurent et de Sainte-Catherine, a été également touchée par les casses. Les vitres du commerce ont été fracassées avec des panneaux de signalisation, peut-on voir sur les images tournées par TVA Nouvelles.

22h04 | Un individu arrêté avec deux guitares après le saccage du magasin Steve’s a dit aux policiers: « j’ai trouvé ça sur la rue ».

Photo Agence QMI, Maxime Deland

21h52 | Selon TVA Nouvelles, certains policiers ont parlé de 10 000, certains de 15 000, manifestants au plus fort de la marche.

21h47 | La police a procédé à l'arrestation de personnes qui avaient volé des guitares en saccageant le magasin Steve's.

21h34 | La vitre du magasin de musique Steve's, dans le centre-ville, a été fracassée. Le magasin a ensuite été saccagé pendant par des manifestants. Les dommages à l'intérieur sont importants.

Photo Agence QMI, Maxime Deland

21h30 | Nette diminution des manifestants au coin Saint-Urbain Sainte-Catherine.

21h29 | Une manifestante s’est évanouie à l’angle de Sainte-Catherine et de Saint-Urbain. Elle a été prise en charge par une équipe de paramédicaux. D’autres manifestants cherchaient à la venger en insultant le policier qui aurait tiré le gaz qui l’aurait atteinte.

21h26 | Les manifestants ont fait du grabuge près du square Émilie-Gamelin, où ils se sont mis à lancer des cônes oranges et des pancartes de construction.

21h20 | Les manifestants retournent sur les lieux de l’affrontement où les gaz lacrymogènes ont été lancés.

Mais, les policiers renvoient des bombes vers les manifestants. Ils reviennent une fois de plus à la barricade.

21h15 | Le SPVM émettait par haut-parleur un avis de dispersion, ont rapporté les équipes de TVA Nouvelles sur le terrain.

21h14 | Après que des gaz eurent été lancés, des manifestants se sont repliés dans le stationnement du Complexe Desjardins, a pu constater TVA Nouvelles.

21h10 | Les policiers ont lancé les bombes lacrymogènes aux manifestants.

21h06 | « La Sûreté du Québec tient à préciser aux Québécois qu’elle condamne ces actes commis par des policiers de Minneapolis. Ce geste porte ombrage à notre métier et notre uniforme », a publié la SQ sur sa page Facebook en début de soirée.

« Nous tenons à assurer aux Québécois que les valeurs de notre organisation vont à l’encontre de ces agissements », a poursuivi le corps policier. 

21h02 | « La mort de George Floyd est une tragédie d’une tristesse sans nom. Ça nous rappelle que le racisme est un mal qui existe encore. Tous les humains sont égaux, peu importe la couleur de leur peau. Continuons le combat pour enrayer le racisme », a commenté le premier ministre François Legault sur sa page Facebook en soirée.

20h52 | Sur les ondes de LCN, l’ancien policier Mario Berniqué a défendu la possible utilisation de gaz lacrymogène et de poivre de Cayenne par les policiers.

« Ce sont des moyens coercitifs qui sont moins violents que l’on pourrait le croire: un coup de bâton peut faire plus de dommage que du poivre de Cayenne ou des gaz lacrymogènes », a-t-il expliqué. 

20h50 | Vers 20h50, des policiers en hauteur se sont mis en position avec leur arme, prêt à tirer en direction des manifestants, créant un mouvement de recul et de protestations dans la foule, toujours rassemblée près de la ligne de policiers.

20h40 | Quelques personnes ont lancé des bouteilles d'eau en direction des policiers, avant d'être aussitôt réprimandés par les autres manifestants

20h32 | Les troupes du SPVM se sont retirées sous les applaudissements de manifestants. La Sûreté du Québec est positionnée devant les grilles qui séparent les manifestants des policiers.

20h31 | Vers 20h30, des vandales cassaient avec des pierres les vitres d'un édifice appartenant à Bell sur Président-Kennedy.

20h29 | Alors que la tension était palpable au coin des rues Sainte-Catherine et Saint-Urbain, un autre noyau de manifestants s’était réuni à l’angle de Sainte-Catherine et Saint-Laurent dans une ambiance beaucoup festive. Sur place, les gens jouaient de la musique et scandaient des slogans.

20h26 | Les manifestants scandent « knee'll with us, dont kill us » ou encore « no violence » devant une rangée de policiers.

20h16 | Des manifestantes dénoncent les propos haineux

Pendant la marche pacifique, des manifestants ont crié « Fuck the police ». Un groupe de manifestantes noires se sont insurgées contre ces propos.

« Ce n’est pas du tout ça le message. Le nôtre est positif. On a besoin de la police, on n’est pas correct avec l’injustice qu’on nous fait subir. Ils font passé le mauvais message, le message est que l’on est solidaire parce qu’on est tannées de se faire traiter de ces manières. Mais on n’est pas contre la police parce qu’on a besoin de la police.

20h13 | Des panneaux de signalisation ont été lancés à l'endroit des policiers, a constaté TVA Nouvelles.

20h06 | Il ne reste que quelques manifestants à la Place du Canada.

20h | Une centaine de manifestants ont confronté des policiers aux coins des rues Sainte-Catherine et Saint-Urbain vers 20h. Comme a pu le constater TVA Nouvelles, des slogans hostiles à l’endroit de la police ont été scandés. Des pierres ont même été jetées.

19h50 | François Legault adresse la mort de George Floyd pour la première fois.

19h50 | Une centaine de manifestants sont retournés au quartier général du SPVM, lieu de départ de la manifestation, pour continuer à protester devant les policiers.

19h33 | Aux sons de tambours et sifflets, le noyau de manifestants reprend ses protestations aux coins des rues René Lévesque et de la Cathédrale.

19h33 | Environ 10 000 personnes ont foulé les rues de la métropole pour manifester contre la brutalité policière et le racisme, selon les estimations de TVA Nouvelles.

19h30 | Vers 19h30, la circulation automobile avait pu reprendre sur les rues Sherbrooke et Sainte-Catherine, a relayé TVA Nouvelles.

19h29 | Un nombre important de manifestants bloquent les rues de La Cathédrale et René-Lévesque.

19h17 | La députée de Bourassa-Sauvé exprime sa solidarité

« Si aux É.-U. le mal est profond, le profilage racial et la discrimination systémique existent chez nous aussi. L’important c’est d’en prendre acte », a écrit sur Twitter Paule Robitaille, députée libérale de Bourassa-Sauvé, qui englobe Montréal-Nord, en référence à la manifestation de dimanche. 

19h11 | Une minute de silence pour George Floyd lundi au conseil de Montréal-Nord

« Nous vous annonçons que la minute de silence du début du conseil d’arrondissement de Montréal-Nord qui aura lieu demain soir sera dédiée à George Floyd », a indiqué la mairesse de Montréal-Nord, Christine Black, dans un message publié sur Facebook alors que des milliers de personnes manifestaient contre le racisme au centre-ville.

19h09 | Quelques feux d'artifice ont éclaté durant la manifestation.

18h59 | Il y a eu une minute de silence, où les manifestants ont été invités à mettre un genou par terre ou à lever le poing pour les victimes.

18h57 | Selon TVA Nouvelles, le SPVM s’attendait avoir affaire à une manifestation d’une centaine de personnes en début de journée.

18h55 | Ensemble Montréal demande le port de caméras portatives pour les policiers.

18h50 | Comportements illégaux observés, le SPVM rappelle les manifestants à l'ordre.

18h42 | L’une des organisatrices, Stéphanie Germain, a parlé de cette manifestation comme d’un moment historique, reconnaissant qu’elle ne s’attendait pas à voir autant de monde sur place. Elle s’est réjouie de voir autant d’alliés se joindre à la communauté noire.

« Il y a la COVID-19 et il y a un racisme, un virus encore plus important qui existe depuis encore plus longtemps », a poursuivi Mme Germain, devant la caméra de TVA Nouvelles. 

STEVE MADDEN/AGENCE QMI

18h35 | Le groupe atteint le square Dorchester au centre-ville.

STEVE MADDEN/AGENCE QMI

18h34 | Plus tôt, des manifestants ont crié comme slogan le nom de Freddy Villanueva, décédé en 2008 sous les balles d’un policier.

Les mains levées, plusieurs d’entre eux ont crié « Please, don't shoot (s’il-vous plait, ne tirez pas) » en mémoire de toutes les personnes noires innocentes qui ont perdu la vie. 

18h07 | La Sûreté du Québec est prête à intervenir en renfort au SPVM, si jamais la manifestation venait à déborder, selon des informations de TVA Nouvelles.

18h02 | Les manifestants marcheront aux rythmes de musique produite et interprétée par des personnes noires sur la rue Maisonneuve en direction de l’ouest.

 « Suivez les tambours, laissez le son des tambours vous guider. C’est une marche pacifique », a expliqué Stéphanie Germain, la coanimatrice de l’évènement.

17h57 | En entrevue à TVA Nouvelles, le directeur national de la santé publique, Dr Horacio Arruda, s'est dit inquiet de la tenue de cette manifestation, même s'il estime la cause noble. Il a rappelé qu'il n'est pas impossible que quelqu'un d'asymptomatique se trouve dans le groupe. Il a fortement recommandé le maintien de la distanciation sociale et le port du masque.

17h50 | Même si tout se déroulait rondement vers 17h50, des policiers formaient une chaîne autour du quartier général du SPVM, empâchant les manifestants d'y accéder, a remarqué TVA Nouvelles.

17h47 | «Le début du changement»

Dans son discours d’introduction, l’organisatrice Stéphanie Germain mentionne que «ce n'est que le début du changement». Avant d’ajouter que «nous ne sommes pas juste des statistiques, les personnes noires, nous existons». 

17h46 | « Chaque fois que je vais dans la rue, j’ai peur d'être harcelée. J’ai un frère, une nièce, j’ai peur pour eux. Chaque jour que j'entend qu’un noir meurt de brutalité policière, je vois ma famille dans ces corps. Il faut que ça cesse. »

17h41 | Des masques ont été distribués par les organisateurs, comme la distanciation sociale est impossible à cause de la foule, a pu constater TVA Nouvelles.

17h39 | Un homme muni d'un porte-voix tient un discours anti-racisme et dénonce la brutalité policière.

17h37 | Des informations obtenues par TVA Nouvelles laissent entrevoir que les manifestants pourraient se déplacer vers le consulat américain.

17h27 | Le SPVM réagit sur les réseaux sociaux

Le SPVM souhaite exprimer son désarroi devant la situation qui fait écho partout dans le monde suivant le décès de Georges Floyd. Autant le geste posé, que l'inaction des témoins présents, vont à l'encontre des valeurs de notre organisation. 

Nous souhaitons vous assurer de notre soutien et de notre accompagnement pour la manifestation pacifique tenue à Montréal en appui à toute la communauté. Nous respectons les droits et le besoin de chacun de dénoncer haut et fort cette violence et serons à vos côtés pour assurer votre sécurité. 

STEVE MADDEN/AGENCE QMI

17h25 | Plusieurs milliers de manifestants sont au quartier de spectacles. Un petit groupe d’environ 200-300 personnes ont quitté sur Maisonneuve vers l’est pendant qu’un groupe attendait au métro Saint-Laurent. Le groupe qui attendait au métro s'est dirigé vers le quartier des spectacles une fois que le groupe en déplacement est passé devant eux.

Roxane Trudel / JdeM

17h15 | TVA Nouvelles a constaté que plus de 1000 personnes étaient sur place, soit plus que prévu. La plupart des manifestants portaient le masque et la moyenne d’âge des protestataires est relativement basse.

17h14 | Les manifestants sont prêts à se déplacer dans la rue en partance du terrain gazonné du quartier des Spectacles.

17h11 | « J’ai l’impression qu’on vise souvent les personnes racisées, il en existe en tout temps autour de nous. Je pense qu'il est temps de se regarder entre nous pour dire qu’on est tous coupables et qu’on perpétue la violence. »- Phidélie Camirand

17h03 | Première estimation: déjà des milliers de personnes sur place.

16h58 | Les manifestants projettent de marcher dans les rues en suivant un camion de l'organisation.

16h56 | Un attroupement scande #BlackLivesMatter.

16h36 | Les esprits s'échauffent entre certains participants déjà sur place. Un homme aurait dit à une femme qu’il ne se sent pas privilégié parce qu’il est blanc.

16h10 | Les policiers du SPVM bloquent l'accès à une partie de la rue Saint-Urbain menant au quartier général du corps policier, lieu de départ du rassemblement.

15h50 | Un ouvrier barricade les portes de la place des arts en vue du rassemblement.