/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

COVID-19: Québec allongera 11M$ pour aider les camps de jour

Coup d'oeil sur cet article

Grâce à l’aide financière de Québec, les camps de jour certifiés pourront accueillir environ 75 000 enfants cet été en mode COVID-19. Mais l’incertitude plane toujours pour les camps de sports.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

• À lire aussi: COVID-19: 52 nouveaux décès, Québec lance sa formation accélérée pour recruter 10 000 préposés

Le gouvernement Legault allonge 11 millions $ pour aider les camps de jour à s’adapter aux consignes de la santé publique. Une bouffée d’air frais pour les entreprises privées et organismes à but non lucratif qui les opèrent. 

 « On est très contents, c’est une reconnaissance de notre importance dans la relance économique et sociale de la société », se réjouit Éric Beauchemin, DG de l’Association des camps du Québec. 

La santé publique a récemment donné le feu vert à l’ouverture des camps de jour, qui pourront accueillir les enfants à compter du 22 juin. Mais les mesures de distanciation physique devront être respectées et les ratios moniteurs-bambins sont revus à la baisse. Les organisations doivent donc recruter davantage de personnel et offrir des mesures de protection à leur personnel. 

« On va tout faire pour maintenir en opération un maximum de camps de jour et un maximum de places disponibles pour les jeunes », insiste M. Beauchemin.

Il présume toutefois qu’il n’y aura pas autant d’enfants qui fréquenteront son réseau cette année. Il en prend pour exemple le retour à l’école dans les dernières semaines. « La mesure des calculs qu’on a faits, c’est sur une fréquentation à hauteur de 70 %, précise le DG de l’Association. Environ 75 000 enfants. »

Partage de locaux

La ministre Isabelle Charest a aussi annoncé mardi que les villes seront compensées pour les coûts supplémentaires engendrés par la pandémie pour les camps de jour municipaux, fréquentés généralement par près de 200 000 enfants. 

« Les sommes prévues au budget 2020‐2021 concernant le partage de locaux entre les municipalités et les écoles pourront être utilisées au bénéfice des camps de jour qualifiés et des camps municipaux. Cette mesure permettra aux camps d’utiliser les locaux des écoles, ce qui devrait faciliter le respect des consignes de distanciation sociale », a-t-elle soutenu. 

Les sports ?

Pour l’instant, le sort des camps de soccer ou de basketball est toujours incertain puisque le déconfinement des sports collectifs n’a pas encore été autorisé. 

La ministre Charest a toutefois laissé entendre mardi que de bonnes nouvelles s’en viennent pour les sportifs. « Les travaux pour la reprise du sport vont bon train, et je pense qu’on va pouvoir annoncer très rapidement la reprise des sports aussi », a-t-elle glissé.

Des mesures de distanciation physique devront toutefois être respectées dans la pratique des sports pour un temps. « Le sport comme on le connaissait auparavant ne se fera pas dans les prochaines semaines. Par contre, il va y avoir différentes adaptations, différents accommodements, qui vont pouvoir s’effectuer puis faire en sorte que nos jeunes puissent retrouver une certaine forme. » 

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.