/news/currentevents
Navigation

Pourchassé sur près de 300 km

Le fuyard de Shawinigan aurait également volé trois véhicules entre la Mauricie et la Rive-Sud de Montréal

Coup d'oeil sur cet article

Un homme avec de graves problèmes de santé mentale a tenu les policiers de quatre régions en haleine, lundi soir, lors d’une folle course de près de 300 kilomètres. Il aurait aussi volé trois voitures, tout cela, en moins de deux heures.

Alexandre Brière, 39 ans, a brièvement comparu par visioconférence mardi après-midi au palais de justice de Montréal. 

Photo Agence QMI, Pascal Girard

Il a notamment été accusé de voies de fait armées, de vol, et de délit de fuite. D’autres accusations pourraient suivre. 

Vêtu d’un t-shirt arborant le logo de Superman, il est resté peu volubile, se contentant d’acquiescer quand la Couronne s’est opposée à sa remise en liberté. 

La rocambolesque cavale de Brière s’est entamée à Shawinigan, en Mauricie, où il réside, peu avant 20 h. 

Une connaissance l’a interpellé et une altercation s’en est suivie. Quelques instants plus tard, il aurait forcé une conductrice à lui céder son Honda Civic et se serait enfui. 

Peu avant d’embarquer sur l’autoroute 55, pour une raison qui demeure inexpliquée, le chauffard aurait délibérément foncé sur une automobiliste avant de poursuivre sa route.

Photo Agence QMI, Pascal Girard

Deuxième vol

Voyant le potentiel danger que Brière pouvait représenter, la Sûreté du Québec s’est empressée d’aviser tous les services de police susceptibles de le croiser afin de l’intercepter le plus rapidement possible. 

Il a été pris en chasse par des patrouilleurs de L’Assomption pendant quelques minutes, avant de parvenir à les semer à Charlemagne, dans Lanaudière, en éteignant ses phares. 

Les autorités montréalaises ont ensuite pris le relais lorsque le trentenaire aurait causé un deuxième accident, dans l’est de l’île, et volé une autre Honda Civic. 

Brière a déclenché une nouvelle poursuite quelques minutes plus tard lorsqu’il aurait volé un troisième véhicule, une camionnette blanche, avant de s’enfuir. 

Photo Agence QMI, Pascal Girard

Arrêté sur la Rive-Sud

Les patrouilleurs de la police de Montréal l’ont pourchassé jusqu’à Boucherville, sur la Rive-Sud, où ils ont effectué une manœuvre contrôlée afin de le forcer à s’immobiliser dans une sortie en bordure de l’autoroute 20. 

En sortant de la camionnette, Brière aurait une fois de plus tenté de voler un véhicule, celui des agents. Mais ceux-ci ont répliqué en l’atteignant avec un pistolet à impulsion électrique. 

Comme toutes les autres personnes impliquées dans cette longue poursuite, Brière n’a souffert que de légères blessures. C’est plutôt son état psychologique qui a prolongé son hospitalisation. 

En plus d’être connu par les policiers pour son instabilité, l’individu a souvent eu affaire à la justice dans le passé. Il a notamment déjà été arrêté pour des histoires de vol, de fraude, ainsi que de vol d’identité et de fraude à l’identité. 

Photo Agence QMI, Pascal Girard

Évaluation psychologique

D’ici à son retour devant le juge, prévu demain, Brière sera rencontré par l’urgence psychosociale afin d’évaluer s’il comprend sa situation et d’établir s’il devrait être envoyé dans un établissement psychiatrique. 

Des professionnels s’assureront alors de son aptitude à comparaître et détermineront s’il peut être tenu criminellement responsable des crimes qui lui sont reprochés.

– Avec Michaël Nguyen

Une cavale d’environ 95 minutes 

19 h 55 - Avenue Georges, Shawinigan 

Alexandre Brière aurait forcé une conductrice à sortir de son véhicule, un Honda Civic noir, avant de le lui voler et de s’enfuir en direction de l’autoroute. 

20 h - Boulevard Trudel, Shawinigan

Le suspect aurait délibérément foncé sur une automobiliste avant de s’engager sur l’autoroute 55 sud. 

21 h 09 - Route 344, L’Assomption

Le Honda civic volé est aperçu et pris en chasse par la police municipale de L’Assomption, mais le fuyard parvient à semer les patrouilleurs quelques kilomètres plus loin.  

21 h 20 - Rue Sherbrooke, Montréal

Le suspect aurait provoqué une collision dans l’est de la métropole et en aurait profité pour voler un nouveau véhicule, un autre Honda Civic. 

21 h 21 - Rue Sherbrooke, Montréal

Brière engendre une troisième collision et aurait tenté une fois de plus de voler l’autre véhicule impliqué. En vain. Il s’enfuit en courant.  

21 h 24 - Rue Sherbrooke, Montréal

L’homme de 39 ans se dirige vers le stationnement d’une entreprise privée, où il se serait emparé d’une camionnette blanche. Une poursuite policière s’enclenche. 

21 h 30 - Sortie du boulevard de Mortagne, Boucherville

Les patrouilleurs provoquent une légère sortie de route afin que Brière s’immobilise. Il aurait tenté de voler l’autopatrouille, mais les policiers l’ont maîtrisé avec une arme à impulsion électrique.