/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Plus de 72 000 inscriptions: l’engouement pour les postes de préposé aux bénéficiaires est un «heureux problème»

La ministre de la Santé, Danielle McCann
Photo Simon Clark La ministre de la Santé, Danielle McCann

Coup d'oeil sur cet article

Victime de son succès, Québec est lancé dans une course contre la montre pour sélectionner, d’ici deux semaines, 10 000 futurs préposés en CHSLD parmi les 72 170 inscriptions reçues en un peu plus d’une journée. Devant cet engouement, les candidats pourraient même devoir s’engager à accepter un emploi après leur formation rémunérée.    

• À lire aussi: Pour les 10 000 emplois dans les CHSLD, plus de 60 000 Québécois lèvent la main

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

Il s’agit d’un « heureux problème », a reconnu la ministre de la Santé, Danielle McCann. « On n’a plus de personnes qui ont répondu à l’appel qu’on pensait », dit-elle au sujet de l’appel à candidatures lancé la veille. La formation de trois mois, rémunérée à 21 $ l’heure, est si populaire que le gouvernement Legault mettra fin aux inscriptions dès vendredi. Une fois le programme terminé, les candidats retenus se verront offrir un poste à 26 $ l’heure, s’ils travaillent à temps plein.   

  • Écoutez l'analyse de Jonathan Trudeau et de Maude Boutet à QUB radio:   

Pris de court face à ce déferlement d’inscriptions, la ministre McCann et son collègue à l’Éducation, Jean-François Roberge, avaient peu de détails hier sur la sélection des candidats. Les personnes retenues devront être âgées d’au moins 18 ans, avoir terminé leur secondaire 3, ne pas avoir d’antécédents judiciaires et être en bonne forme physique. « Donc, une fois qu’on a ces critères de base, on peut être convoqué en entrevue, pour vérifier ensuite la motivation et les habiletés relationnelles », a expliqué M. Roberge.   

  • ÉCOUTEZ la discussion de Sophie Durocher avec Jean Bottari, blogueur, activiste et ancien préposé aux bénéficiaires, à QUB radio:   

Engagement formel ?

Alors que l’idée était exclue la veille, Québec envisage maintenant d’exiger que les candidats s’engagent à accepter un emploi à la suite de la formation rémunérée. « C’est certain que c’est un critère de sélection pour l’entrevue, dit M. Roberge. Est-ce qu’il pourrait y avoir, même, un engagement plus formel ? Ce n’est pas exclu. » 

Mais, pour le moment, Québec compte sur la garantie « morale » que les étudiants poursuivront dans le domaine, dit Mme McCann. 

Le gouvernement Legault n’exclut pas non plus de recruter plus de candidats pour la formation, mais la capacité est présentement limitée par le nombre de locaux et de professeurs disponibles. D’ailleurs, les besoins en CHSLD sont plus grands que les 10 000 postes affichés, affirme le ministre de l’Éducation. 

Cette formation rémunérée, et le salaire alléchant qui y est attaché, inquiètent le Regroupement québécois des résidences pour aînés. L’association affirme que les résidences privées sont incapables de concurrencer l’offre de Québec et prévoit « une importante vague de fermetures » parmi ses membres, où le salaire des préposés oscille entre 14 $ et 17 $.  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.