/news/health
Navigation

Hôpital Maisonneuve-Rosemont: un «CIUSSS qui tient avec de la broche», dit le Dr Marquis

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Le chef de service des soins intensifs de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, le Dr François Marquis, est «extrêmement déçu» que le projet de loi 61 ait tassé le projet de nouvel hôpital dans le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l'Est-de-l'Île-de-Montréal.

• À lire aussi: Projet de loi 61: sans précédent depuis Duplessis, s’inquiète l’opposition

• À lire aussi: Gaétan Barrette accuse la CAQ de faire de la politique avec la relance économique

«Si on veut relancer l’est, si on veut relancer le Québec, on a un projet extraordinaire, un projet qui est déjà accepté, qui est la création d’un nouvel hôpital pour justement remplacer le CIUSSS qui tient avec de la broche», a dit le Dr Marquis, jeudi.

Ce dernier lance un cri du cœur aux autorités gouvernementales en insistant sur l’urgence d’agir maintenant.

«On sort une liste de projets pour relancer le Québec, mais le projet est déjà là. Il faut juste qu’on ait le courage politique de le mettre en haut de la liste et de mettre du charbon dans la machine parce que tout le monde dans le CIUSSS de l’Est, on est prêts à travailler et on est prêts à mettre les bouchées doubles pour que ce projet-là arrive le plus vite possible. C’est vital pour notre population», a-t-il plaidé en entrevue à LCN.

Il soutient que l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont est en mauvais état et donne en exemple les clôtures qui entourent le pavillon principal pour éviter que des briques ne tombent sur la tête des passants.

«Ça n’a pas juste besoin de rénovations, ça a besoin d’un bulldozer», a déploré le Dr Marquis.

Ce dernier souhaite lancer le message suivant au gouvernement Legault: «Sérieusement, aidez-nous à aider le Québec. Relancez le projet. Mettez l’énergie dont on sait que vous êtes capables, et, tout le monde ensemble, on va faire que cet hôpital-là, pour la population, va être disponible beaucoup plus vite que ce qu’on n’a jamais fait au Québec. Et ça, ça va être, pour tout le monde, une belle réussite comme le confinement, comme le traitement et la prise en charge de la pandémie l’ont été. Terminons ce qu’on a commencé, montrons qu’avec cette belle solidarité, on peut mener un projet rapidement à son terme», a-t-il demandé.

Le gouvernement Legault a annoncé, mercredi, qu’il lançait le projet de loi 61, qui vise à relancer l’économie au Québec, durement touchée par la crise de la COVID-19.

Ce projet de loi permettra d’accélérer la réalisation de 202 projets d’infrastructure touchant à des écoles, à des hôpitaux et à des routes, en assouplissant les processus réglementaires.