/news/currentevents
Navigation

Neutralisation d'une nouvelle organisation criminelle à Trois-Rivières

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES | La police de Trois-Rivières et la Sûreté du Québec ont travaillé conjointement à la neutralisation d'une nouvelle organisation criminelle œuvrant dans le trafic de stupéfiants qui tentait de s'installer à Trois-Rivières.

Au cours des deux derniers mois, 13 perquisitions ont été faites un peu partout sur le territoire de Trois-Rivières et 24 trafiquants présumés ont été arrêtés.

Depuis le mois de février, les policiers ont remarqué une recrudescence d'événements de violence dans le milieu du trafic des stupéfiants. Tentative de meurtre, extorsions, voies de fait armées, etc.

«Il fallait qu'on agisse maintenant pour ne pas que ça dégénère», a expliqué la porte-parole de la Sûreté du Québec Éloïse Cossette.

«Dans le milieu du trafic des stupéfiants, il est difficile d'avoir la collaboration des victimes ou des témoins. Ici, on a eu assez d'informations pour pouvoir procéder à l'arrestation de plusieurs acteurs importants du milieu», a raconté à son tour le porte-parole de la police de Trois-Rivières, Luc Mongrain.

Cette opération, qui aura duré six semaines, a permis la saisie de plusieurs drogues, comme de la cocaïne, du crack et du cannabis en grande quantité. Des armes prohibées, des pistolets et des munitions font par ailleurs partie des objets confisqués.

Parmi les personnes arrêtées, 18 hommes et six femmes font face à de multiples chefs d'accusation: enlèvement, séquestration, agression armée, possession de stupéfiants et d'armes prohibées, etc.

Une vigie est toujours en cours pour surveiller et décourager une potentielle relève.