/news/currentevents
Navigation

Une jeune autochtone de 26 ans abattue par un policier à Edmundston

Une jeune autochtone de 26 ans abattue par un policier à Edmundston
Capture d'écran, GoFundMe

Coup d'oeil sur cet article

EDMUNDSTON, N.-B. | Une jeune autochtone de 26 ans a été abattue dans la nuit de mercredi à jeudi par un policier à Edmundston, au Nouveau-Brunswick.

Chantel Moore, qui a vécu la plus grande partie de sa vie en Colombie-Britannique, bien qu’originaire d’Edmundston où elle était revenue récemment, a été tuée vers 2 h 30 du matin, jeudi.

Les policiers avaient été appelés à son appartement parce qu’on leur avait demandé de vérifier si elle se portait bien. Le corps policier a de plus expliqué jeudi que Mme Moore avait publié des messages inquiétants sur les réseaux sociaux.

«Chantel était très gentille et douce. Elle n’aurait même pas fait de mal à une mouche», a déclaré sa tante, Nora Martin, à Global News.

La victime avait peur que quelqu’un la harcèle, selon sa tante, qui a raconté qu’elle avait déménagé quelques jours plus tôt dans l’immeuble à logements où elle a été tuée.

«Son petit ami a appelé les policiers d’Edmundston et leur a demandé d’aller vérifier si elle était correcte parce que quelqu’un la harcelait et elle avait peur», a raconté Mme Martin.

Chantel Moore était apparemment munie d’un couteau quand un policier a ouvert la porte de son nouvel appartement. L’agent aurait fait feu à plusieurs reprises, tuant la jeune autochtone. Son décès a été constaté sur place.

La famille affirme que cinq coups de feu ont retenti. «Ça ne fait pas de sens pour nous. Pourquoi n'aurait-il pas pu utiliser un Taser? Pourquoi est-il entré seul? Je n'ai jamais entendu parler d’un policier entrant seul», a dit la tante.

La porte-parole de la police Mychèle Poitras a indiqué à Global News que des renforts sont arrivés juste après l’incident.

Une campagne de sociofinancement a été lancée sur le site GoFundMe pour souvenir la famille de la victime. Jeudi soir, plus de 32 000 $ avaient été amassés sur un objectif de 45 000 $.

Cette affaire survient alors que le monde entier a les yeux rivés sur Minneapolis, au Minnesota, après que l'Afro-Américain George Floyd eut été tué par un policier filmé pendant qu’il maintenait un genou sur la gorge de l'homme de 46 ans. Trois de ses confrères ont aussi été accusés dans cette affaire, qui a déclenché des émeutes et des manifestations dans plusieurs villes américaines et même canadiennes, dont Montréal dimanche dernier.