/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Coronavirus : les hommes chauves pourraient être plus à risque

Coup d'oeil sur cet article

Une nouvelle étude avance que les hommes chauves ont un risque plus élevé de développer des syndromes graves liés à la COVID-19.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

Carlos Wambier, un chercheur de l’Université Brown, a affirmé au Daily Telegraph que «la calvitie est un indicateur de la sévérité» du coronavirus.

D’autres professionnels de la santé ont néanmoins recommandé la prudence, alléguant que des études supplémentaires étaient nécessaires avant de pouvoir assurer une telle chose.

Selon le Daily Telegraph, le professeur Wambier a effectué deux projets de recherche en Espagne qui lui ont permis de conclure qu’un nombre disproportionné d’hommes chauves avaient dû être hospitalisés.

Des 41 patients qu’il a examinés, 71 % démontraient de la calvitie, un pourcentage plus élevé que la normale pour des hommes du même âge.

Dans une autre étude publiée dans le Journal of the American Academy of Dermatology, M. Wambier relève que 80 % de ses 122 patients hommes étaient chauves.

«On pense que les hormones androgènes ou mâles sont une porte ouverte pour que le virus entre dans nos cellules», a-t-il dit.

Cette étude est publiée après que des données eurent indiqué que les hommes meurent de la COVID-19 en plus grand nombre que les femmes.

Les scientifiques pensent que les androgènes, qui provoquent la calvitie chez l’homme, pourraient aussi augmenter les capacités du virus à attaquer les cellules.

Certains chercheurs ont commencé à tester des traitements qui suppriment ces hormones, comme ceux utilisés pour le traitement du cancer de la prostate, pour aider les patients atteints de la COVID-19.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.