/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Déconfinement: Ottawa veut allonger 14 milliards $ aux provinces

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Le fédéral est prêt à accorder 14 milliards $ en financement ciblé aux provinces pour les aider à relancer l’économie durant le déconfinement, mais certaines jugent déjà cette somme insuffisante et Québec prévient qu’il ne tolérera pas que des conditions soient assorties au transfert.

• À lire aussi: Justin Trudeau s'agenouille lors d'une manifestation antiraciste

• À lire aussi:Tous les développements de la pandémie de coronavirus

• À lire aussi: 190 000 remboursements de PCU ont été faits

«À travers le pays, les Canadiens doivent avoir les mêmes outils, la même confiance pour faire face à une potentielle deuxième vague [et] pouvoir réussir à rouvrir l'économie», a dit le premier ministre Justin Trudeau en annonçant publiquement son intention, vendredi.

Il a indiqué que les transferts pourront notamment servir à acheter de l’équipement de protection pour les travailleurs, à offrir du financement aux municipalités, à soutenir les aînés dans les CHSDL ou même à payer des congés de maladie aux employés.

«C'est sûr que la situation est différente d'une province à l'autre, et notre plan va en tenir compte», a-t-il ajouté, en précisant avoir fait sa proposition de transfert à ses homologues des provinces et des territoires durant leur téléconférence hebdomadaire, jeudi soir.

• À lire aussi: Le Québec compte 50 décès supplémentaires

Le premier ministre québécois François Legault n’a pas tardé à mettre en garde son vis-à-vis fédéral contre toute forme d’ingérence dans les champs de compétence provinciaux.

«On est en train d’investir plusieurs centaines de millions, par exemple, dans nos CHSLD. Donc s’il veut vraiment nous aider [...], il pourrait nous transférer de l’argent, mais il faut que ce soit sans condition», a-t-il lancé.

Il a ajouté que son gouvernement espère que sa part du gâteau ne sera pas déterminée seulement par le fait que le Québec compte pour 23 % de la population canadienne, mais tiendra aussi compte que la province a été particulièrement touchée par la COVID-19.

Une source au bureau de M. Legault a par ailleurs indiqué que les 14 milliards $ sont considérés comme «un point départ» et qu'on avait l'intention de demander plus.

Le premier ministre ontarien Doug Ford a aussi soutenu que la somme évoquée par M. Trudeau est insuffisante. Rappelons que les municipalités à elles seules réclament de 10 à 15 milliards $ en fonds d’urgence.

M. Trudeau a insisté sur le fait que plusieurs détails devaient encore être déterminés. Sa vice-première ministre Chrystia Freeland a de son côté assuré que nulle n’était l’intention d’Ottawa de déclencher une chicane sur les champs de compétences provinciaux.

«Nous comprenons que ces choses [pour lesquelles Ottawa veut aider] sont dans les juridictions des provinces. Mais je dois dire que, quand je parle avec des Canadiens, la chose importante pour eux n’est pas quelle est la juridiction. C'est d’avoir une réussite dans notre lutte contre le coronavirus et d’avoir une économie forte», a-t-elle offert.

De son côté, la Fédération canadienne des municipalités a dit espérer que de potentielles chicanes entre le fédéral et les provinces ne ralentiront pas l’acheminement de fonds très attendus.

Aide pour les handicapés

Par ailleurs, M. Trudeau a annoncé que les personnes handicapées recevront un versement unique non imposable de 600 $ pour les aider à couvrir leurs dépenses supplémentaires durant la crise de la COVID-19.

Le paiement sera fait aux Canadiens qui ont un certificat valide de crédit d’impôt pour personnes handicapées en date du 1er juin 2020. Ceux qui touchent à la fois à la pension la Sécurité de la vieillesse auront droit à 300 $ et ceux qui perçoivent le Supplément de revenu garanti, 100 $.

Le Nouveau Parti démocratique pressait les libéraux d’offrir un soutien aux personnes handicapées, mais il s’est dit insatisfait vendredi. Les troupes de Jagmeet Singh arguent que bien des Canadiens handicapés n’auront pas accès à l’aide dont ils ont besoin parce qu’ils n’ont pas tous un certificat de crédit d’impôt.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.