/finance/business
Navigation

Vols annulés: WestJet offre maintenant des remboursements

Coup d'oeil sur cet article

WestJet devient le premier transporteur canadien à offrir des remboursements à ses clients pour des vols annulés en raison de la pandémie.

La compagnie aérienne a discrè-tement modifié sa politique pour les vols reliant le Canada aux États-Unis et au Royaume-Uni.

« Nous sommes maintenant en mesure d’offrir l’option d’un remboursement selon le mode de paiement d’origine aux invités qui avaient un voyage comprenant un segment de vol aux États-Unis ou au Royaume-Uni annulé par WestJet », peut-on lire dans un document accessible sur son site internet et qui est destiné aux agents de voyages.

Le document précise que les clients ne sont pas admissibles à un remboursement s’ils annulent eux-mêmes leur voyage, à moins de détenir un billet PrivilègeFlex ou AffairesFlex.

WestJet traite actuellement les demandes de remboursement pour les vols qui devaient avoir lieu en mars. Les demandes pour les vols qui étaient prévus dans la première moitié d’avril seront acceptées à compter du 16 juin tandis que celles pour les vols de la deuxième moitié d’avril le seront à partir du 1er juillet. 

Pour les vols qui devaient décoller en juin, les demandes ne pourront pas être déposées avant le 16 août (première moitié du mois) et le 1er septembre (deuxième moitié).

Le traitement des remboursements prendra de quatre à six semaines, prévient le document.

Les clients qui ont réservé directement sur le site web de l’entreprise auront également droit à un remboursement, a précisé vendredi Morgan Bell, porte-parole de WestJet. Par contre, elle n’a pas voulu dire pourquoi WestJet ne proposait aucun remboursement aux détenteurs de billets pour des vols au Canada.

«Nous sommes en train de contacter de façon proactive les invités qui ont des vols admissibles et qui ont déjà obtenu un remboursement avec [un crédit de] la banque de voyage pour leur donner cette possibilité additionnelle», a écrit Mme Bell dans un courriel envoyé au Journal.

Gabor Lukacs, fondateur de l’organisme de défense Droits des voyageurs, a noté que contrairement au Canada, les États-Unis et le Royaume-Uni ont formellement demandé aux compagnies aériennes d’offrir des remboursements à leurs clients.

«Il est lamentable que les Canadiens doivent compter sur des gouvernements étrangers pour avoir du soutien», a déploré M. Lukacs vendredi.

Silence chez les concurrents

Air Canada et Transat n’ont pas indiqué s’ils comptaient emboîter le pas à WestJet.

Notons qu’aux États-Unis et au Royaume-Uni, plusieurs transporteurs aériens offrent des remboursements pour les vols annulés en raison de la pandémie.

Jusqu’à tout récemment, Air France offrait des « avoirs » remboursables après 12 mois pour les vols annulés à cause de la COVID-19. La compagnie propose maintenant des remboursements pour les « annulations de vols effectives à partir du 15 mai ».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.