/finance/business
Navigation

Des livraisons à domicile écologiques

Clément Sabourin
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Le boom du commerce électronique et des commandes par téléphone a amené la jeune entreprise de transport Courant Plus à se lancer dans la livraison à domicile et à pousser encore plus loin le recours à l’intelligence artificielle.

• À lire aussi: Un élan pour relancer l’économie

Fondée l’automne dernier, Courant Plus était spécialisée dans le transport en gros de marchandises des entrepôts vers les magasins et les bureaux.

Avec la fermeture des entreprises non essentielles, en mars, la demande pour ces services a chuté brutalement.

« Ç’a été vraiment une falaise », raconte Clément Sabourin, cofondateur de Courant Plus, dont la flotte de véhicules n’est composée que de camions et de vélos-cargo électriques.

Rapidement, l’entreprise s’est tournée vers la livraison à domicile. « On est maintenant à 85 % de livraison de petits colis », indique M. Sabourin.

Un tout autre métier

Or, avec ses multiples arrêts en cours de route, la livraison à domicile est un métier bien différent de l’expédition de marchandises en gros.

« Un mauvais dispatch, de mauvaises livraisons, des détours pour rien, c’est ta marge qui disparaît », résume Clément Sabourin.

Courant Plus se servait déjà de l’intelligence artificielle pour optimiser ses routes, mais cet outil est devenu encore plus utile pour la livraison à domicile.

« Plus que jamais, il faut qu’on soit excellents dans l’optimisation », précise M. Sabourin.

Apprendre « sur le tas »

Courant Plus a aussi dû initier certains de ses nouveaux clients aux rouages de la livraison à domicile.

« On a eu des commandes pas prêtes, des contenants pas appropriés, plein de petits trucs comme ça qui font que tout le monde apprend sur le tas », relate Clément Sabourin.

Avec le déconfinement, les livraisons à domicile commencent à diminuer et le transport de marchandises en gros n’a pas encore vraiment repris, ce qui pose un défi temporaire à Courant Plus.

La crise a tout de même transformé l’entreprise durablement. « Notre volet de livraison à domicile est là pour rester », affirme M. Sabourin.