/entertainment/music
Navigation

Le concert qui a ébranlé Geneviève Jodoin

Elle a chanté pour des personnes âgées en résidence

Geneviève Jodoin
Photo courtoisie, Le Festif! de Baie-Saint-Paul Geneviève Jodoin a offert une courte série de prestations, vendredi, pour les personnes âgées de la résidence de l’Estuaire à Baie-Saint-Paul.

Coup d'oeil sur cet article

Geneviève Jodoin a vécu de grandes émotions lorsqu’elle a chanté, il y a quelques jours, pour les personnes âgées de la Résidence de l’Estuaire à Baie-Saint-Paul. 

Quelques minutes après sa prestation, pendant qu’elle faisait des achats dans un supermarché, l’auteure, compositrice et interprète avouait être encore ébranlée par ce qu’elle venait de vivre.

« On se l’imagine, mais tant qu’on ne le voit pas, ce n’est pas palpable. Voir la différence que l’on peut faire auprès de ces gens, les voir souriants et les entendre chanter avec moi, c’est ce qui m’a le plus touchée. Je suis encore émue », a-t-elle confié lors d’un entretien téléphonique.

La gagnante de l’édition 2019 de l’émission La Voix participait à l’initiative Les Concerts de résidence offerte par le Festif ! de Baie-Saint-Paul. 

Elle a offert, avec son conjoint musicien, Frédéric Boudreault, de courtes prestations de trois chansons dans les cinq pavillons de cette résidence pour personnes âgées. Il s’agissait, pour la majorité de ces résidents, d’une première visite de l’extérieur depuis trois mois. 

« Je chantais une de mes pièces dans chacun des blocs avec des reprises de Gilles Vigneault et de Leonard Cohen. Nos prestations étaient adaptées selon les capacités physiques des gens visités dans les pavillons », a-t-elle raconté.

Magnifique

L’arrêt au pavillon des gens avec des déficiences intellectuelles a été la prestation la plus festive de cette « mini-tournée ».

« Ça dansait, ça chantait et c’est là qu’on a eu le plus de fun. C’était vraiment magnifique », a-t-elle fait savoir. 

Durant l’interprétation de la chanson Partons la mer est belle, Geneviève Jodoin a vécu un puissant moment d’émotion.

« Les gens se sont tous mis à chanter. C’est là que j’ai eu le plus gros motton. Je regardais mon chum et on avait la petite larme pas loin. J’ai failli craquer », a-t-elle précisé.

C’était la première fois que l’auteure, compositrice et interprète se produisait devant public en trois mois et demi et qu’elle entendait des applaudissements.

« C’était vraiment sympathique », a-t-elle fait remarquer.