/finance/business
Navigation

Le Québec Inc. se réinvente: du décor événementiel aux écrans protecteurs

Pierre-Étienne Chamard Paraverre
Photo courtoisie Habituée aux décors et à l’ameublement d’événements, la firme DX Design, propriété de Pierre-Étienne Chamard, se spécialise maintenant dans les écrans protecteurs en verre, depuis la pandémie.

Coup d'oeil sur cet article

Un entrepreneur de Montréal, spécialisé dans la location de décors pour événements, a réorienté ses activités pour adapter ses décors aux besoins liés à la crise sanitaire en se lançant dans la fabrication d’écrans de protection en verre.

• À lire aussi: Québec inc. : des entrepreneurs qui se retroussent les manches

Le propriétaire de l’entreprise DX Design, Pierre-Étienne Chamard, doit composer avec l’annulation de la majorité des locations qu’il avait à l’agenda à cause de la crise sanitaire.

La pandémie ayant créé de nouveaux besoins dans les commerces, DX Design, qui avait autrefois le mandat de réaliser des décors enchanteurs pour les événements, a commencé à recevoir des demandes pour des écrans protecteurs en plexiglas, au lieu d’articles plus coquets.

«100 % recyclable»

«On en a fait un peu, mais on s’est dit que c’était une solution qui n’était pas écologique, parce que dans les deux ou trois prochaines années, on va avoir des montagnes de plexiglas», fait valoir M. Chamard.

L’entrepreneur a donc décidé de créer une entreprise distincte, Paraverre, et a commencé à fabriquer des écrans de protection en verre.

«Le verre, c’est 100 % recyclable et beaucoup plus durable», fait-il valoir.

L’entrepreneur explique que le plexiglas, à force d’être nettoyé, blanchit et perd sa transparence. «Et ce n’est pas beaucoup plus cher en verre», poursuit-il.

Il donne l’exemple d’un écran protecteur comme ceux que l’on retrouve dans un comptoir de service.

«C’est environ 25 $ de plus pour un écran en verre, pour une dimension d’environ 36 pouces de largeur sur 32 pouces de hauteur», calcule M. Chamard.

Les écrans de protection en verre se détaillent, selon la dimension, de 135 $ à 240 $ environ.

Partout au Canada

Grâce à Paraverre, l’entrepreneur a réussi à faire revenir 12 de ses 65 employés au travail. Le rythme de production va très bien, à un point tel que l’entreprise est en mesure de garantir la livraison de ses écrans en moins de 72 heures dans la province.

Le produit est offert au Québec pour le moment, mais dès lundi prochain, la livraison sera possible partout au Canada.

Par ailleurs, les activités de Paraverre permettent à DX Design de rester en vie durant la pandémie, puisque c’est cette dernière qui est responsable de la fabrication des bases autoportantes, de la livraison et de la gestion de la boutique en ligne.

«Ça va aider DX Design à survivre à la crise, parce que nous avons besoin de revenus pour couvrir nos dépenses de base», conclut M. Chamard.

Parmi sa clientèle, Paraverre a notamment des banques, des concessionnaires automobiles, des bureaux d’avocats et de comptables.