/entertainment
Navigation

Le Québec pleure la «belle Donalda»

L’ex-comédienne et ex-politicienne Andrée Champagne est décédée à l’âge de 80 ans

Andrée Champagne
Photo d'archives, Chantal Poirier Andrée Champagne et son conjoint le pianiste André-Sébastien Savoie

Coup d'oeil sur cet article

L’ex-comédienne connue pour son rôle de Donalda dans Les belles histoires des pays d’en haut et ex-politicienne Andrée Champagne s’est éteinte vendredi de complications pulmonaires.

L’information a été confirmée par son conjoint, samedi soir. Elle était âgée de 80 ans.

« Elle était unique, elle avait toutes les qualités, a confié son conjoint, le pianiste André-Sébastien Savoie, en entrevue. C’était une personne très sensible, très humaine et sans prétention. Je ne lui ai pas trouvé de défauts. Elle était très talentueuse. Elle avait beaucoup de goût et d’entregent. »

Ils s’étaient rencontrés en 1977 en Tunisie, l’année suivant les Jeux olympiques de Montréal en 1976 où elle était annonceuse officielle pour les cérémonies d’ouverture et de clôture.

« Sa carrière a été assez longue, a ajouté M. Savoie. En plus de sa carrière d’artiste et d’écrivaine, elle a aussi fait de la politique. Elle avait énormément de qualités, autant humaines qu’artistiques. »  

Une donalda marquante

Elle s’est fait connaître dans son rôle de Donalda dans <i>Les belles histoires des pays d’en haut</i>.
Photo d'archives
Elle s’est fait connaître dans son rôle de Donalda dans Les belles histoires des pays d’en haut.

Avant d’entrer en politique en 1984 comme députée fédérale de Saint-Hyacinthe-Bagot, Mme Champagne s’était fait connaître plusieurs années plus tôt dans son rôle de la femme opprimée de Séraphin Poudrier, dans la populaire et mythique série télévisée Les belles histoires des pays d’en haut.

D’ailleurs, l’avare ne cessait de la décrire comme « sa belle Donalda. » Son personnage mythique aux côtés de Jean-Pierre Masson marquera les époques.  

Elle avait aussi joué dans de nombreuses autres émissions de télévision comme Scoop, Juliette Pomerleau et Omertà,  

Son talent était aussi en évidence à la radio, ainsi qu’au cinéma et au théâtre.

Andrée Champagne avec Sarah-Jeanne Labrosse, qui a aussi interprété Donalda, au Gala Artis en 2016.
Photo d'archives, Agence QMI
Andrée Champagne avec Sarah-Jeanne Labrosse, qui a aussi interprété Donalda, au Gala Artis en 2016.

Politique 

L’année de son élection au Parlement, le premier ministre de l’époque, Brian Mulroney, l’avait nommée ministre d’État à la Jeunesse, alors qu’avait lieu l’année suivante l’Année internationale de la jeunesse.

Elle avait été réélue dans Saint-Hyacinthe-Bagot en 1988. Elle a, au cours de son passage aux Communes, été nommée vice-présidente de la Chambre, ce qui a fait d’elle la toute première femme à occuper ce poste au Canada.Plus tard, en 2005, Mme Champagne avait été nommée au Sénat par le premier ministre Paul Martin. 

Elle avait décidé d’y siéger comme conservatrice même si un premier ministre libéral lui avait permis d’y accéder.

Elle avait pris sa retraite du Sénat en 2014. « J’ai connu Andrée au Sénat. Elle était une femme brillante, sincère, entière et engagée », a confié à l’Agence QMI, le sénateur Claude Carignan.

D’autres personnalités de la scène politique ont témoigné leur tristesse à l’annonce du décès en fin de soirée.

60 ans de vie publique   

  • 1956-1970 : Actrice dans Les belles histoires des pays d’en haut (Donalda) 
  • 1967 : Hôtesse des cérémonies d’ouverture de l’Expo 67 
  • 1976 : Annonceuse des cérémonies des Jeux olympiques de Montréal 
  • 1984 : Élue députée de la circonscription de Saint-Hyacinthe-Bagot pour le Parti progressiste-conservateur  
  • 1985 : Ministre d’État à la jeunesse 
  • 1990-1993 : Vice-présidente de la Chambre des communes 
  • 1991 : Commandeure de l’Ordre de la Pléiade 
  • 2005-2014 : Sénatrice sous le Parti conservateur du Canada pour la division sénatoriale de Grandville