/news/politics
Navigation

Mort de Chantel Moore: Perry Bellegarde demande une enquête indépendante

Mort de Chantel Moore: Perry Bellegarde demande une enquête indépendante
Émilie Bergeron/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA - Le chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, demande une enquête indépendante et approfondie sur la mort de Chantel Moore.  

La jeune femme autochtone de Colombie-Britannique a été tuée jeudi par un policier au Nouveau-Brunswick qui voulait vérifier son état de santé. 

M. Bellegarde a expliqué vendredi, par voie de communiqué, que la mort de Moore doit faire l'objet d'une enquête par une tierce partie impartiale afin de déterminer si la race de la jeune femme a joué un rôle dans la prise de décision des policiers.

«Ce genre de situation se produit beaucoup trop souvent dans ce pays, et les choses doivent changer», a pesté Bellegarde. 

Le chef de l’APN réclame une enquête immédiate sur les circonstances, les décisions qui ont été prises, les politiques et les processus qui ont mené au décès de la jeune femme de 26 ans. 

«Le gouvernement du Nouveau-Brunswick, comme tous les gouvernements, devrait se demander si une intervention armée sans la formation et le soutien des services sociaux appropriés est l'intervention adéquate lors d'une "vérification de santé"», a soutenu M, Bellegarde. 

«Les gouvernements et les forces policières de tout le pays doivent prendre des mesures immédiates pour revoir leurs pratiques et rebâtir les ponts avec les Premières Nations», a-t-il ajouté, révélant l’existence de «racisme systémique» à l’égard des Premières Nations.