/travel/destinations/quebec
Navigation

100 idées de vacances pour (re)découvrir le Québec

romantic couple on camping by the river outdoors
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Avec le déconfinement des dernières semaines, les Québécois peuvent enfin rêver de prendre des vacances cet été. 

Épuisés par leur lutte contre la pandémie de la COVID-19, ils accueilleront avec plaisir – et prudence – cette occasion qui leur est donnée de prendre l’air et de (re)découvrir le Québec et ses régions. 

Bien sûr, ils devront rester prudents. Ils pourront faire du camping, nager, faire de la randonnée et du vélo, mais en respectant les règles de distanciation sociale et les consignes sanitaires.

Voici un guide pour vous donner quelques idées de vacances : ce sont nos 100 coups de cœur dans les principales régions du Québec. De l’Outaouais à Charlevoix, des Laurentides à la Gaspésie, nous avons recensé des destinations et des activités aussi inspirantes qu’amusantes pour tous les membres de la famille.

Dans ce cahier spécial de 16 pages, nous vous présentons des parcs près de la ville et des sites naturels remarquables dans les régions. Selon les lieux, on peut pêcher, rouler en vélo ou emprunter un sentier. On peut pagayer en canot, en kayak ou en planche. On peut se baigner dans un lac ou voir des animaux.

Pour prolonger le plaisir, on peut séjourner dans un chalet ou faire du camping. Nous avons aussi mentionné là où vous pouvez louer une tente tout équipée. Nous avons aussi indiqué les endroits où les chiens sont acceptés.

Bien penser nos déplacements

Si on peut enfin prendre l’air, il demeure recommandé de limiter les déplacements d’une région à l’autre pour réduire la propagation de la pandémie de la COVID-19. C’est particulièrement le cas en partance de la région métropolitaine et des alentours immédiats, jusqu’à avis contraire de la santé publique.

Pour éviter le plus possible les contacts en cours de route, ceux qui veulent se déplacer sont incités à faire toutes leurs provisions avant de se rendre à destination. Il n’en demeure pas moins que le mot d’ordre cet été, c’est de commencer par visiter et même découvrir notre propre région et ses environs.

Déconfinement graduel

Le 1er juin a marqué la réouverture des marinas, des campings et des chalets, dont ceux des pourvoiries (pour les familles vivant sous le même toit). À condition que tout se passe bien, le déconfinement va se poursuivre, amenant l’ouverture d’autres sites et de services, comme les excursions guidées en plein air.

Puisque la situation est appelée à changer au fil des semaines, il est primordial de vous informer, avant de partir, sur l’ouverture des lieux et des services disponibles.

Point de départ de vos projets estivaux, ce guide pourra vous inspirer quelques idées pour une évasion d’une journée ou des vacances de quelques jours bien méritées. 

Infos supplémentaires  

Associations touristiques régionales 

Informations sur les activités et l’hébergement en établissement hôtelier ou en nature (camping, chalets, yourtes, prêt-à-camper, gîtes insolites)

www.quebec.ca/gouv/ministere/tourisme/coordonnees/associations-touristiques-regionales/

Gouvernement du Québec

Informations sur le déconfinement graduel selon la situation de la pandémie de la COVID-19. 

www.quebec.ca/coronavirus

Fédération des pourvoiries du Québec  

Pêche et séjours en chalet 

www.pourvoiries.com

Camping Québec 

Répertoire pour trouver un terrain de camping 

www.campingquebec.com

Plein air d’ici

Entreprises d’aventure et parcs régionaux avec activités de plein air, location d’équipement (kayaks, canots, planches à pagaie et vélos de montagne) et hébergement en nature (camping, chalets, yourtes, prêt-à-camper) 

www.aventurequebec.ca/plein-air-dici

Société des établissements de plein air du Québec

Parcs nationaux du Québec, réserves fauniques et établissements touristiques avec activités de plein air, location d’équipement (kayaks, canots, planches à pagaie et vélos de montagne), pêche et hébergement en nature (camping, chalets, yourtes, prêt-à-camper, camps rustiques) 

www.sepaq.com/covid-19

À VÉRIFIER, AVANT DE PARTIR   

  1. Le site est-il ouvert ? Si oui, est-ce pour une clientèle locale et régionale ?                 
  2. Quels sont les services disponibles ? Y a-t-il des toilettes ou un bloc sanitaire ? Loue-t-on de l’équipement ?                  
  3. Faut-il réserver en ligne pour un droit d’accès ou pour l’hébergement ?                  
  4. Quelles sont les consignes sanitaires ?                                    

NE PAS OUBLIER   

  • Gel hydroalcoolique                 
  • Masques ou couvre-visage (pour les lieux intérieurs et les navettes)                 
  • Eau et nourriture                 
  • Veste de flottaison individuelle recommandée (en cas de location d’embarcation)                 
  • Crème solaire                 
  • Chasse-moustiques                                   

LAURENTIDES  

Alain Demers 

1 Le parc de la Rivière-du-Nord 

Près de l’A15, à Saint-Jérôme, un sentier le long de la rivière nous amène aux chutes Wilson, à 30 minutes de marche. Le sentier des Arts émerveille à la vue de ses personnages conçus avec du bois de rivage.

Pêche à gué sur la rivière Du Nord.
Photo courtoisie, Hoan Luong
Pêche à gué sur la rivière Du Nord.

  

  • Pêche à gué à la truite, au doré et à l’achigan (permis requis). Pique-nique. Tarifs quotidiens : 10 $ par adulte, 5 $ par enfant de 6 à 17 ans. Moitié prix pour les résidents de la MRC de Rivière-du-Nord.   
  • www.parcrivieredunord.ca   

2 Le parc Bois-de-Belle-Rivière 

À Mirabel, un sentier de six kilomètres accessible avec une poussette traverse une érablière et longe de grands jardins. Chiens acceptés si en laisse. Parc à chiens. Sentier artistique Art 3. Pêche à la truite en étang.                  

  • Entrée : 7 $ pour les 17 ans et plus, 3 $ par enfant (6 à 16 ans), 2 $ par chien. Gratuit pour les résidents de Mirabel.   
  • www.boisdebelleriviere.com   

3 Le P’tit Train du Nord

S’étirant sur 234 kilomètres, le fameux parc linéaire relie Bois-des-Filion à Mont-Laurier. En prévoyant un tronçon à la fois, on pédale en pleine nature, pas bien loin d’un village.      

Dans le secteur de Lac-des-Écorces, sur la piste Le P’tit Train du Nord.
Photo courtoisie, Tourisme Laurentides
Dans le secteur de Lac-des-Écorces, sur la piste Le P’tit Train du Nord.

  

  • Avant le départ, informez-vous sur ce qui est ouvert ou fermé le long du trajet comme les stationnements et les gares avec blocs sanitaires. Accès gratuit.  
  • www.laurentides.com  
  • www.ptittraindunord.com   

4 Le parc du Mont-Tremblant

À 30 minutes de Mont-Tremblant, le secteur de la Diable se distingue par ses sentiers menant à deux belvédères panoramiques, la Roche et la Corniche. Plus de 100 kilomètres de sentiers cyclables sillonnent le parc national. Chiens autorisés en laisse dans certains secteurs.       

Belvédère au parc national du Mont-Tremblant.
Photo courtoisie, Mathieu Dupuis
Belvédère au parc national du Mont-Tremblant.

  

  • Admission : 8,90 $ par adulte. Location de kayaks, canots, pédalos et planches à pagaie. Plage. En sus : pêche à gué ou en embarcation sur place (truite, brochet et doré). Prêt-à-camper. Camping. Chalets.  
  • www.sepaq.com   

5 La Montagne du Diable

Les Laurentides au nord de Mont-Tremblant deviennent plus sauvages et méritent d’être explorées comme en fait foi ce parc régional de Ferme-Neuve. Son réseau de sentiers pédestres totalise 80 kilomètres. Chiens admis en laisse. Incontournable : la chute Windigo.                  

  • Randonnée pédestre : 8 $ par jour par adulte, gratuit pour les 18 ans et moins. À louer : vélos de montagne, canots, kayaks et planches à pagaie. Camping. Chalets.   
  • www.parcmontagnedudiable.com   

6 La Pourvoirie du Lac Berval

À 20 minutes de Mont-Tremblant, c’est l’une des pourvoiries les plus faciles d’accès. Pêche à la truite à la journée ou avec séjour. Chaleureux chalets en bois rond. Aire de jeux pour enfants. Kayaks et pédalos. Quai flottant pour la baignade.                  

  • Tarifs : à partir de 135 $ la nuit par adulte, incluant la pêche et chaloupe avec moteur. Gratuit pour les jeunes de 15 ans et moins.   
  • www.pourvoiriedulacberval.com   

7 La Pourvoirie Nemis

Sur une petite île au cœur du lac Némiscachingue, se trouvent cinq chalets. Aux alentours, on pêche le doré. On se détend sur des plages sauvages. C’est à deux heures 30 de route forestière de Mont-Laurier. On se rend ensuite sur l’île en ponton.    

La pourvoirie Nemis sur une petite île isolée.
Photo courtoisie, Louis-Dominique Lamarche
La pourvoirie Nemis sur une petite île isolée.

  

  • Forfait famille en chalet : 995 $/ 5 nuits et 6 jours, incluant chaloupe avec moteur.  
  • www.pourvoirienemis.ca   

CANTONS-DE-L’EST  

Alain Demers 

8 Le Marais de la Rivière-aux-Cerises

Entre le mont Orford et le lac Memphrémagog, sentiers et passerelles pénètrent dans cette petite jungle à Magog. Sentiers : 5 km. Le marais peut aussi être découvert sur l’eau. Location de canots et kayaks chez Vie de Plein Air.                  

9 Le réseau cyclable de l’Estriade 

De Granby à Waterloo, la piste tout asphaltée est l’une des mieux aménagées au Québec, tout en étant bien signalisée. À ce tronçon linéaire de 21 kilomètres passant par le parc national de la Yamaska, communiquent d’autres pistes. Entre champs et boisés, le réseau totalise 97 kilomètres.                  

10 Le parc de la Gorge de Coaticook

D’une longueur de 169 mètres, le pont piétonnier suspendu serait le plus long du genre sur le continent. Le circuit pédestre de 3,5 kilomètres se métamorphose le soir pour devenir Foresta Lumina. Prix d’entrée des 16 ans et plus : 8 $ pour la marche et 19,50 $ pour Foresta Lumina. Tarifs réduits pour les enfants. 

romantic couple on camping by the river outdoors
Photo courtoisie, Marc Hébert

  

  • Chiens en laisse pour la randonnée. Camping. Unités de prêt-à-camper. À proximité : pêche à la truite en étang au parc Découverte Nature. Idéal pour s’initier.  
  • www.gorgedecoaticook.qc.ca   

11 Le parc national du Mont-Orford

Une randonnée musclée de quatre heures nous fait passer par le sommet du mont Chauve, mais il y a aussi des sentiers beaucoup plus faciles comme celui de l’Étang-Fer-de-Lance. Piste et chemin cyclables. Vélo de montagne (location offerte). Aussi à louer : canots, kayaks, planches à pagaie. Baignade.           

Panorama au parc du Mont-Orford.
Photo courtoisie, SÉPAQ
Panorama au parc du Mont-Orford.

  

  • Admission : 8,90 $ par adulte. Chiens acceptés en laisse dans certains secteurs. Chalets. Camping autonome ou en tente tout équipée.   
  • www.sepaq.com   

12 La rivière Yamaska

Idéal pour la pêche à pied, ce cours d’eau est l’un des meilleurs au Québec pour l’achigan. De part et d’autre de Farnham, en territoire agricole, il faut rechercher les eaux peu profondes avec rochers et herbes aquatiques. Lors de votre exploration le long de la rivière, le respect de la propriété privée est de mise. 

De beaux achigans pris sur la rivière Yamaska.
Photo Alain Demers
De beaux achigans pris sur la rivière Yamaska.

LANAUDIÈRE  

Alain Demers 

13 Les Chutes Monte-à-Peine-et-des-Dalles

Passerelles, ponts et belvédères agrémentent ce magnifique parc régional doté de trois chutes au nord de Joliette. Accès par Saint-Jean-de-Matha, Sainte-Béatrix et Sainte-Mélanie. Sentiers : 17 km. Carte pour téléphone avec l’application Ondago.  

Les chutes Monte-à-Peine à Saint-Jean-de-Matha.
Photo courtoisie, Tourisme Lanaudière
Les chutes Monte-à-Peine à Saint-Jean-de-Matha.

  

  • Frais d’entrée : 8 $ par adulte, 4 $ par enfant de 6 à 17 ans, 4 $ pour un chien. Gratuit pour les résidents. Camping sauvage.  
  • www.parcdeschutes.com   

14 Le parc régional du lac Taureau

À Saint-Michel-des-Saints, le lac Taureau étonne avec plus de 30 kilomètres de plages sauvages dans des baies ou sur des îles désertes. Sur la terre ferme, un trajet de 30 minutes nous amène à la plage de Pointe-Fine, plus facile d’accès. Sentiers avec vue. À louer : canots, kayaks et planches à pagaie.    

Une des belles plages sauvages du lac Taureau.
Photo courtoisie, Jimmy Vigneux
Une des belles plages sauvages du lac Taureau.

  

  • Droit d’accès : 7 $ par adulte, 3,75 $ par enfant (6 à 17 ans). Camping. Unités de prêt-à-camper. Auberge.  
  • www.parcsregionaux.org   

15 Amisk aventure

Aux abords du lac Taureau, on loge dans une belle cabane en forêt sur un site inaccessible en auto. Un ponton nous y amène à partir de la Pointe-Fine. Plages. Sentiers de randonnée et de vélo de montagne. Petit poêle barbecue et énergie solaire (pour l’éclairage et le chargement du téléphone).                 

  • Tarifs : 299 $ pour deux nuits pour deux personnes (plus 10 $ par nuit par personne additionnelle), incluant le transport en ponton et un canot.  
  • www.amiskaventure.ca   

16 Saint-Donat

Désignée parc naturel habité, Saint-Donat comprend plus de 200 kilomètres de sentiers gratuits. Hébergement varié. Dans le parc national du Mont-Tremblant, secteur la Pimbina, se trouvent la plage du lac Provost et la Chute-aux-Rats, cette dernière étant accessible par un sentier cyclable facile.         

Au sommet du mont Sourire, à Saint-Donat.
Photo courtoisie, Fabien Proulx-Tremblay
Au sommet du mont Sourire, à Saint-Donat.

  

  • Admission au parc : 8,90 $ par adulte. Chiens en laisse admis dans certains secteurs. À louer : canots, kayaks, pédalos et planches à pagaie. Camping. Chalets.  
  • www.tourismesaint-donat.com   

17 Le circuit cyclable de Joliette

Méconnu, le réseau cyclable de la MRC de Joliette surprend par ses panoramas sur 175 kilomètres. Tantôt, on roule dans des oasis de nature, tantôt sur de petites rues. Départ du parc Saint-Jean-Bosco à Saint-Charles-Borromée. Deux plages en bord de rivière.                

18 La Pourvoirie Trudeau

Un chalet au bord de l’eau, sans voisin et à prix abordable, c’est ce qui vous attend à cette pourvoirie de Saint-Zénon. À quelques pas se trouve votre quai privé avec chaloupes, kayaks de plage et pédalos (modèles pour enfants). Pêche à la truite. Petite plage sauvage au lac Jobin.                 

  • Prix par famille : à partir de 744 $/ 4 nuits et 5 jours, incluant les embarcations (sans moteur) et la pêche.   
  • www.pourvoirietrudeau.com   

19 Au pays de Réal Massé

La pêche à la truite y est exceptionnelle. On se déplace au lac qui nous est désigné en voiture de golf. Cet été, les repas copieux du resto seront apportés à votre chambre ou à votre chalet. Pédalos et kayaks à notre disposition. Mini-putt. Jeux d’eau pour enfants. Petite chapelle. C’est à Saint-Zénon.                 

  • Séjour de trois jours : 720 $ par adulte, 50 $ par enfant de 7 à 12 ans, gratuit pour les 7 ans et moins, incluant repas et pêche avec chaloupe et moteur. Golf de 9 trous (entouré de forêt) : 10 $ par personne, 10 $ pour louer l’équipement.   
  • www.realmasse.com   

20 L’Auberge La Barrière

Située à Sainte-Émélie-de-l’Énergie, la pourvoirie loue des chalets pas chers pour la pêche ou pour un séjour de détente près d’un lac. Apportez un bon livre ou un jeu de société en cas de pluie. Kayaks, pédalos et planches à pagaie. Pêche à la journée. Pas moins de cinq espèces de truites, dont la fameuse Golden.                 

  • Prix d’un séjour en chalet : 225 $ par jour pour deux adultes et deux enfants (15 ans et moins), incluant deux droits de pêche et chaloupe (sans moteur) ; 750 $/ 5 jours (en semaine).   
  • www.aubergelabarriere.com   

OUTAOUAIS  

Alain Demers 

21 Le parc national de Plaisance

C’est en vélo qu’on explore le mieux ce site naturel marécageux de la rivière des Outaouais, à mi-chemin entre Gatineau et Montréal. Attention aux tortues, attirées par le sable et le gravier fin pour y pondre leurs œufs. Sentiers partagés avec les marcheurs. À emprunter à pied : le trottoir flottant la Zizanie-des-marais.                

  • Droit d’accès : 8,90 $ par adulte. Chiens admis en laisse dans certains secteurs. En location : canots, kayaks, planches à pagaie, chaloupes. Pêche. Hébergement : camping, prêt-à-camper, yourtes et maison de ferme.   
  • www.sepaq.com   

22 Le parc Oméga

En roulant dans ce parc animalier à Montebello, on croise wapitis, sangliers ou bisons. Le circuit prévoit des haltes pour marcher aux Sentiers des Premières Nations et à la Terre des pionniers. On côtoie les cervidés de près. Plus loin, on observe une meute de loups à partir d’un belvédère. Pique-nique.                

  • Entrée (taxes incluses) : 35 $ par personne de 16 ans et plus, 25 $ par enfant de 6 à 15 ans, 14 $ par bambin de 2 à 5 ans. Nuitées en chalet, en tente ou en tipi.  
  • www.parcomega.ca   

23 Le parc de la Gatineau

À 15 minutes du parlement, la route panoramique du parc fait le plaisir des cyclistes montant un bon vélo de route. Sentiers pédestres bien signalisés et pas trop longs. Géré par la Commission de la capitale nationale (CCN), le parc s’étend entre les rivières Gatineau et des Outaouais. Pique-nique et plages. Camping.                 

24 Le Sentier de la capitale

Géré par la CCN, ce réseau cyclable s’étend sur plus de 200 kilomètres à Gatineau et à Ottawa. Niveau facile le long de la rivière des Outaouais et au parc du Lac-Leamy, un lieu idéal pour faire une halte. Également accessible pour la marche, le patin à roues alignées ainsi qu’aux fauteuils roulants et aux poussettes.       

Le Sentier de la capitale, un réseau cyclable s’étendant à Gatineau et à Ottawa.
Photo courtoisie, CCN
Le Sentier de la capitale, un réseau cyclable s’étendant à Gatineau et à Ottawa.

  

25 La réserve faunique La Vérendrye

Plus de 800 lacs sont ouverts à la pêche à la journée et avec séjour dans cette réserve faunique, située entre Mont-Tremblant et Val-d’Or. Doré et brochet. Avec sa propre embarcation ou à gué, on paie seulement un droit d’accès de 19 $. Embarcation fournie : à partir de 30 $ par personne.      

À la réserve faunique La Vérendrye, plus de 800 lacs sont ouverts à la pêche.
Photo courtoisie, Phil Norton, Sépaq
À la réserve faunique La Vérendrye, plus de 800 lacs sont ouverts à la pêche.

  

  • Chalets. Camping. Prêt-à-camper. Plus de 800 km de parcours avec aménagements pour le canot-camping et le kayak-camping.   
  • www.sepaq.com   

26 La Pointe-à-David

Au nord de Mont-Laurier, la pointe où sont érigés des chalets et une auberge s’avance dans le grand lac Baskatong. Une plage en fait le tour sur une bonne partie. La pourvoirie comprend aussi le domaine Les Deux ours pas loin de là. À louer : kayaks, pédalos et chaloupes à moteur. Pêche au doré et au brochet.                

  • Séjour en chalet ou en suite avec cuisine : à partir de 135 $ par jour pour deux adultes, gratuit pour les enfants.  
  • www.pointedavid.ca   

MONTÉRÉGIE  

Alain Demers 

27 Le RécréoParc

À Sainte-Catherine, le site est bordé par les rapides de Lachine. Un sentier partagé entre cyclistes et marcheurs longe une côte riveraine. Zone nautique pour la pêche, le kayak et la planche à pagaie. Observation d’oiseaux. Plage. On peut s’y rendre par la piste cyclable le long de la voie maritime.                 

  • Accès à la zone nautique : 7 $ par résident, 12 $ par non-résident. Chiens en laisse admis sauf à la plage. Prêt-à-camper et camping autonome.  
  • recreoparc.org   

28 L’île Saint-Bernard

À Châteauguay, derrière le Manoir D’Youville, on a un beau panorama sur le lac Saint-Louis. Au refuge faunique Marguerite-D’Youville, des sentiers entre champs et boisés longent le plan d’eau. On y découvre une plage sauvage et de beaux points de vue. Le circuit pédestre passe près des marais peuplés d’oiseaux.                 

  • Entrée au refuge faunique : 5 $ par personne, 3,50 $ par enfant de 3 à 12 ans.  
  • www.ilesaintbernard.com   

29 La piste du canal de Chambly

Ancien chemin de halage, la piste à même un lieu historique national du Canada est accessible à pied ou en vélo. Le trajet de 20 kilomètres linéaires longe le canal navigable aux 9 écluses. Aire de pique-nique aux écluses 1, 2 et 3 à Chambly. Wi-Fi à l’écluse 9 à Saint-Jean. Pêche avec de bons coins pour l’achigan.                

30 Les îles de Sorel

Derrière la Maison du marais, au chenal du Moine, un sentier mène à une tour surplombant la baie Lavallière, le plus grand marais aménagé en Amérique du Nord. Site de mise à l’eau pour le kayak, le canot ou la planche à pagaie. Pêche au doré et au brochet avec embarcation personnelle.                

31 Le bassin de Saint-Timothée

À Salaberry-de-Valleyfield, une piste cyclable passe par le parc régional des Îles-de-Saint-Timothée. Pique-nique et plage sur le fleuve. L’eau est étonnamment claire. Canot, kayak et planche à pagaie. Location. Sentier multifonctionnel de 2,5 kilomètres traversant un boisé. Chiens en laisse admis sur les sentiers.  

Halte au parc des Îles-de-Saint-Timothée.
Photo courtoisie, Tourisme Suroît
Halte au parc des Îles-de-Saint-Timothée.

Admission : 10 $ pour les 16 ans et plus, 7 $ pour les 5 à 15 ans. Gratuit pour les résidents.  

ÎLE DE MONTRÉAL  

Alain Demers 

32 Le parc-nature du Cap Saint-Jacques

À l’extrémité du boulevard Gouin Ouest, on se retrouve à la campagne. Plusieurs sites se prêtent bien à un pique-nique près de la ferme et le long de la rivière des Prairies où on peut aussi pêcher (permis requis). Il en est de même aux alentours de la plage. Belvédère d’observation des tortues.               

  • Chiens autorisés en laisse, comme dans les autres parcs-nature et les grands parcs de la Ville de Montréal ci-après.  
  • Pour information sur tous les parcs-nature ou sur les grands parcs de la Ville de Montréal : www.ville.montreal.qc.ca  
  • www.guepe.qc.ca/les-parcs/   

33 Le Parcours Gouin

Le long du boulevard Gouin, de l’A-13 jusqu’à l’extrémité du parc-nature de l’Île-de-la-Visitation, la piste cyclable traverse une vingtaine d’espaces verts, la plupart le long de la rivière des Prairies. Plusieurs sites sont propices à la pêche. Trajet linéaire. En cas de travaux, il y a habituellement moyen de les contourner.               

34 La Promenade Bellerive

Près du Port de Montréal, face aux îles de Boucherville, la vue porte loin sur le fleuve. Le parc s’étire sur deux kilomètres de berges. On y relaxe, on pique-nique et on pêche. On prend une marche et on se balade lentement à vélo. La piste cyclable de la rue Notre-Dame y passe.               

35 La piste cyclable des Berges

De l’arrondissement de Verdun jusqu’à la cité de Dorval, la piste cyclable longe le fleuve, en passant aux abords des rapides de Lachine puis jusqu’au lac Saint-Louis. Traversant plusieurs parcs riverains, c’est la plus belle sur l’île de Montréal. Parcours suggéré (26 km aller-retour) : du parc des Rapides à Dorval.               

36 Le Vieux-Port de Montréal

Le site s’étend sur deux kilomètres en bordure du Vieux-Montréal. Si on y va simplement pour le plaisir de marcher le long des quais, on a aussi le loisir de pique-niquer au Quai de l’horloge, aux alentours du bassin Natrel ou près de la promenade. Les pêcheurs chevronnés y prennent dorés, achigans et esturgeons.               

LAVAL  

Alain Demers 

37 Le parc de la Rivière-de-Mille-Îles

C’est en canot, en kayak ou en planche à pagaie qu’on découvre l’archipel de Sainte-Rose. Entre l’île Gagnon et la terre ferme, on voit souvent des tortues se faire chauffer au soleil. Le long des chenaux et des marais, on croise hérons et canards. Certaines îles se prêtent à une halte. Embarcations à louer. Pêche.

Tortues près de l’île Gagnon, au parc de la Rivière-des-Mille-Îles.
Photo courtoisie, Francis Allarie
Tortues près de l’île Gagnon, au parc de la Rivière-des-Mille-Îles.

  

38 Le Centre de la nature

Bordant la route 125 du côté ouest, cet espace vert a été aménagé à même une ancienne carrière ayant formé le lac des Voisins. Des chemins pédestres en font le tour, passent près d’une ferme et mènent à une passerelle près d’un étang. Parcours : 5 km.                

39 Le parc Bernard-Landry

Auparavant nommée le parc des Prairies, cette oasis verte à Laval-des-Rapides est agrémentée d’un lac et d’un ruisseau. Il fait bon s’y promener, relaxer et pique-niquer. Accessible aux personnes à mobilité réduite. Sentier pédestre : 4 km. Piste cyclable : 5 km.               

ABITIBI-TÉMISCAMINGUE  

Sarah Bergeron-Ouellet 

40 Sur l’eau dans le parc national d’Opémican

Le plus jeune des parcs nationaux québécois met en valeur les lacs Témiscamingue et Kipawa, à découvrir en pagayant grâce aux différents dépôts de canots du site. À faire également : planche à pagaie (SUP) dans la baie d’Opémican.    

Le parc national d’Opémican, au Témiscamingue.
Photo courtoisie, Tourisme Québec, Mathieu Dupuis
Le parc national d’Opémican, au Témiscamingue.

  

  • Admission : 8,90 $ par adulte. Pêche à la journée. Location d’équipement. Chiens en laisse autorisés sur certains sentiers. Camping, prêt-à-camper.  
  • www.sepaq.com/pq/ope   

41 Les collines Kékéko

Près de Rouyn-Noranda, le massif des Kékéko est parcouru de 15 sentiers totalisant 43 km de parcours. Le Transkékéko le traverse en entier (15,5 km) alors que celui des Crevasses mène à une zone de fissures rocheuses singulières. Un observatoire, le Nid de l’Épervier, se trouve dans les collines.  

Randonnée aux collines Kékéo.
Photo courtoisie, Tourisme Abitibi-Témiscamingue, Louis Jalbert
Randonnée aux collines Kékéo.

  

42 Vélo sur la Ligne du Mocassin

Pour découvrir les paysages agricoles et les forêts du Témiscamingue, on pédale en famille sur ce parc linéaire, qui relie Ville-Marie à Angliers. Un circuit complet de 45 km suivant une ancienne voie ferrée, que l’on peut morceler. Accès à Duhamel-Ouest, Lorrainville et Laverlochère.   

À vélo en Abitibi-Témiscamingue.
Photo courtoisie, Tourisme Abitibi-Témiscamingue, Mathieu Dupuis
À vélo en Abitibi-Témiscamingue.

  

43 Le parc national d’Aiguebelle 

Les failles et phénomènes géologiques de ce parc lui donnent des airs grandioses. Pour les découvrir : 30 km de sentiers, dont La Traverse avec sa passerelle suspendue de 22 m, et des lacs où canoter, dont La Haie et Sault.                

  • Admission : 8,90 $ par adulte. Pêche à la journée, location d’embarcations. Chiens en laisse autorisés sur certains sentiers. Camping, prêt-à-camper, chalets.   
  • www.sepaq.com/pq/aig   

44 La Forêt récréative de Val-d’Or 

Ce site récréotouristique de 50 km2 est un incontournable de Val-d’Or pour une sortie de vélo, une randonnée ou encore la cueillette de petits fruits et de champignons (si on connaît son affaire). On y trouve 30 km de sentiers de vélo de montagne.              

  • Accès au site gratuit. Location d’équipement. Stationnements pour VR.  
  • foretrecreative.com   

MAURICIE  

Alain Demers 

45 Le parc national du Canada de la Mauricie

Près du lac Wapizagonke, les belvédères du sentier Les Falaises et de l’île-aux-Pins nous en mettent plein la vue. Balade en canot, en kayak ou en planche à pagaie. Location. Pique-nique et baignade. Sentiers pour vélo hybride et de montagne. Vélo sur la route Promenade. C’est à 60 kilomètres au nord de Trois-Rivières.              

  • Frais d’accès : 7,90 $ (avec taxes) par adulte, gratuit pour les 17 ans et moins. Chiens en laisse autorisés. Camping. Canot-camping. Tentes oTENTik. Chalet.   
  • www.parcscanada.gc.ca/mauricie   

46 La réserve faunique Saint-Maurice

Bordant le parc national de la Mauricie au nord, la réserve faunique offre la pêche à la journée et avec séjour. On y prend principalement de la truite mouchetée, comme dans la réserve faunique de Mastigouche, un autre territoire voisin. Pêche en lac ou à gué en rivière.              

  • Droit d’accès avec votre embarcation ou à gué : 19 $. Location d’embarcation : à partir de 30 $ par personne. Séjours en chalet, en camp rustique, en tente personnelle ou en tente louée.  
  • www.sepaq.com   

47 Le parc de la Rivière Batiscan

Au nord-est de Trois-Rivières, ce parc méconnu se distingue par ses chutes, ses rapides et ses bassins tranquilles en forêt. On le découvre par ses 20 kilomètres de sentiers pédestres, mais aussi en canot ou en kayak (location). Pêche à gué au doré et à l’achigan. Baignade en eau calme. Vélo de montagne.    

Chutes et rapides au parc de la rivière Batiscan.
Photo courtoisie, Tourisme Mauricie
Chutes et rapides au parc de la rivière Batiscan.

  

  • Tarifs : 6 $ pour les 16 ans et plus, 5 $ pour les 6 à 15 ans. Chiens acceptés en laisse. Camping. Yourtes. Prêt-à-camper.   
  • www.parcbatiscan.ca   

48 Le Chemin du Roy 

Première route au Canada, reliant Québec à Montréal, le trajet passant en Mauricie, homologué Route verte sur la presque totalité, s’étend sur 102 kilomètres. Entre Maskinongé et Sainte-Anne-de-la-Pérade, on roule dans trois siècles d’histoire, entre villages pittoresques et panoramas sur le fleuve.             

49 Le parc de l’Île Melville 

Fréquenté pour le camping et la villégiature, cet espace forestier aux abords de la rivière Saint-Maurice est traversé par 15 kilomètres de sentiers pédestres et cyclables. Les balades sur l’eau y sont aussi fort agréables. À louer : canots, kayaks et pédalos.  

La pointe de l’île Melville, sur la rivière Saint-Maurice.
Photo courtoisie, Tourisme Mauricie
La pointe de l’île Melville, sur la rivière Saint-Maurice.

  

50 Le Club Hosanna 

À une heure au nord de Trois-Rivières, la pourvoirie se fait accueillante avec ses chalets, pour la plupart en bois rond. On y va pour taquiner la truite, mais aussi pour profiter de la nature d’autres façons. Canot, kayak et planche à pagaie sur place. Marche et vélo de montagne. À voir : la chute du Montagnard.       

L’auberge à la pourvoirie du Lac Blanc.
Photo courtoisie, Club Hosanna
L’auberge à la pourvoirie du Lac Blanc.

  

  • Forfait pêche et vacances famille : à partir de 740 $/ 5 nuits pour deux adultes et deux enfants (15 ans et moins), incluant l’hébergement, le droit de pêche, une embarcation à rames et les articles de plein air.   
  • www.clubhosanna.qc.ca   

51 La Pourvoirie du Lac Blanc

Fréquentée en début de saison pour la pêche à la truite, la pourvoirie de Saint-Alexis-des-Monts est aussi un centre de villégiature axé sur la découverte et l’exploration de la nature. Balades en véhicule côte-à-côte. Randonnée en canot-rabaska dans l’habitat du castor. Observation des ours.   

L’auberge à la pourvoirie du Lac Blanc.
Photo courtoisie, Michel Julien
L’auberge à la pourvoirie du Lac Blanc.

  

  • Location d’un grand chalet : à partir de 400 $ par jour. Accès à la plage et aux embarcations (canots, kayaks et pédalos). Activités de découverte en sus. Chambres à l’auberge.   
  • www.pourvoirielacblanc.com   

CENTRE-DU-QUÉBEC   

Alain Demers 

52 La Forêt Drummond

De Drummondville, la Route verte longe la rivière Saint-François et pénètre la Forêt Drummond, à la hauteur de Saint-Majorique. Haltes et points de vue. Sur la rive opposée, à Saint-Joachim-de-Courval, les rapides Spicer au pied d’un parcours d’Arbre en Arbre enchantent. Marche et pique-nique.              

53 La rivière Nicolet 

À 10 minutes de Victoriaville, la Nicolet s’avère une merveilleuse rivière pour pêcher la truite à gué. Environ 50 fosses naturelles et des rapides sont répartis le long d’un parcours de 17 kilomètres. L’accessibilité est facilitée par des sentiers et des stationnements.              

54 Le Parc linéaire des Bois-Francs 

Entre Tingwick et Lyster, en passant par Plessisville, la piste cyclable entre champs et boisés est traversée par des ruisseaux et des rivières. Ponts, belvédères et haltes agrémentent le parcours. Balisée Route verte 1. Bornes kilométriques. Longueur : 77 km.              

55 Le parc du Réservoir Beaudet

Réputés pour ses rassemblements d’oies lors des migrations, ce plan d’eau de Victoriaville et ses abords méritent d’être découverts en été. Un sentier pédestre et cyclable de cinq kilomètres en fait le tour. Passerelle avec point de vue. Observation d’oiseaux. Pique-nique. Location de kayaks et de pédalos.      

La passerelle au réservoir Beaudet.
Photo courtoisie Tourisme Centre-du-Québec
La passerelle au réservoir Beaudet.

  

RÉGION DE QUÉBEC  

Sarah Bergeron-Ouellet 

56 La Vallée Bras-du-Nord

Remarquable coopérative de Saint-Raymond, ce site offre entre autres 100 km de sentiers de vélo de montagne (dont les réputés Neilson) et 80 km de sentiers de randonnée.             

  • Admission : 7,39 $ pour les 16 ans et plus, 4,35 $ pour les 7 à 15 ans, 6,09 $ pour les étudiants et les 65 ans et plus. Location d’embarcations. Chiens en laisse admis à certains endroits. Camping, prêt-à-camper, chalets.   
  • www.valleebrasdunord.com   

57 Le parc national de la Jacques-Cartier 

La vallée glaciaire de la Jacques-Cartier est spectaculaire. Pour la découvrir, on dispose de 100 km de sentiers de randonnée. Certains sont en hauteur (comme Les Loups), d’autres sont à fleur d’eau (comme Le Draveur Sud). 

Le parc national de la Jacques-Cartier, dans la région de Québec.
Photo courtoisie, Mathieu Dupuis
Le parc national de la Jacques-Cartier, dans la région de Québec.

  

  • Admission : 8,90 $ par adulte. Vélo de montagne, activités nautiques, pêche, location d’équipement. Chiens en laisse admis sur certains sentiers. Camping, prêt-à-camper, chalets.   
  • www.sepaq.com/pq/grj   

58 Le tour de l’île d’Orléans

La route 368 fait le tour de l’île d’Orléans sur 67 km, traversant ses six villages au charme historique. On la parcourt à vélo, à moto ou en auto, en s’arrêtant pour profiter des vues sur le fleuve et des nombreuses entreprises agrotouristiques.   

Le tour de l’île d’Orléans à vélo.
Photo courtoisie, Sébastien Larose
Le tour de l’île d’Orléans à vélo.

  

59 Vélo de montagne au Mont-Sainte-Anne 

Très prisé des amateurs de vélo de montagne, le Mont-Saint-Anne compte 110 km de sentiers cross-country et un réseau de sentiers de descente de 25 km. Les débutants y trouveront aussi leur compte.             

  • Accès vélo : à partir de 10 $ par adulte, 8 $ par enfant (1 à 17 ans). Aussi : 42 km de sentiers pédestres.   
  • mont-sainte-anne.com   

60 Road trip sur le Chemin du Roy

C’est la plus vieille route carrossable de la province. Au départ du Vieux-Québec, elle passe par Portneuf et certains « plus beaux villages du Québec » : Saint-Augustin-de-Desmaures, Deschambault, Grondines. Nombreux arrêts le long du fleuve.             

  • Gratuit. Route signalisée. Se poursuit en Mauricie et dans Lanaudière (280 km en tout). Presque complètement homologuée Route Verte.  
  • www.lecheminduroy.com   

61 La réserve nationale de faune du Cap-Tourmente

Au printemps et à l’automne, on s’y rend pour voir les grandes oies des neiges. En été, on profite de 20 km de sentiers pédestres. Plus de 180 espèces d’oiseaux et 30 de mammifères fréquentent ce marais protégé.             

62 Le parc naturel régional de Portneuf 

Il est connu pour sa grotte Le Trou du Diable, mais ce parc de 70 km2 abrite aussi 70 km de sentiers pédestres. Les sentiers (faciles) du secteur des gorges de la rivière Sainte-Anne offrent des vues sur le cours d’eau et ses falaises.              

  • Stationnement : à partir de 8 $. Mises à l’eau et location d’embarcations. Escalade. Chiens en laisse admis. Camping, prêt-à-camper, chalets.  
  • parcportneuf.com   

63 Le parc linéaire de la rivière Saint-Charles 

À Québec, ce sentier de marche part du Vieux-Port et se termine au lac Saint-Charles. Il suit les méandres de la rivière Saint-Charles, traversant marais, canyon, chute et forêt sur 32 km. Il est divisé en 13 secteurs, tous de niveau facile.  

Le parc linéaire de la Rivière Saint-Charles, à Québec.
Photo courtoisie, Québec Cité
Le parc linéaire de la Rivière Saint-Charles, à Québec.

  

64 Vélo sur le Corridor du Littoral 

La chute Montmorency, le Vieux-Port de Québec et la promenade Samuel-de-Champlain font partie des attraits de cette piste cyclable de 48 km, qui relie Saint-Augustin-de-Desmaures et la chute Montmorency, le long du fleuve.     

Vélo sur le Corridor du Littoral, Québec.
Photo courtoisie, Stéphane Audet / Québec Cité
Vélo sur le Corridor du Littoral, Québec.

  

65 Pique-nique aux plaines d’Abraham

Rien de mieux qu’un après-midi sur les « Plaines » – qui font partie du tout premier lieu historique national du Canada – pour jouer au touriste chez soi. C’est un parc urbain de près de 1 km2. Au passage, on arrête voir le jardin Jeanne d’Arc ou bien on descend l’escalier du Cap-Blanc.             

CHAUDIÈRE-APPALACHES   

Sarah Bergeron-Ouellet 

66 L’Isle-aux-Grues à vélo

Avec ses routes peu fréquentées et ses paysages champêtres, l’île chérie de Riopelle n’est jamais aussi belle qu’à vélo, même si elle n’a pas de piste cyclable à proprement parler. Elle fait 10 km de long par 1,5 km de large. On s’y rend en traversier.            

67 Le parc des Appalaches 

Canot ou rando ? Ce sont deux must dans ce parc divisé en 11 secteurs. Parmi les 140 km de sentiers, ceux des monts Sugar Loaf et Grande Coulée sont à retenir. Pour les balades sur l’eau, les méandres de la rivière Noire Nord-Ouest conviennent à tous.             

  • Admission : 5 $ par adulte (gratuit pour les résidents). Vélo. Plages. Location de canot et kayak. Chiens en laisse admis. Camping, prêt-à-camper, chalets.  
  • 1 877 827-3423   
  • www.parcappalaches.com   

68 La plage de Berthier-sur-Mer

Cette plage sablonneuse d’un kilomètre, donnant sur l’estuaire du fleuve Saint-Laurent, est fréquentée pour la baignade, mais aussi le canot, le SUP, la voile et le kitesurf. À visiter au coucher de soleil.     

La plage de Berthier-sur-Mer, dans Chaudière-Appalaches.
Photo courtoisie, Sylvie Lemire / Tourisme Chaudière-Appalaches
La plage de Berthier-sur-Mer, dans Chaudière-Appalaches.

  

  • Gratuit. Non surveillée. Pas de location d’équipement.   
  • berthiersurmer.ca   

69 Le parc des chutes-de-la-Chaudière 

Promenade, pêche ou pique-nique : voilà les options dans ce parc urbain de Lévis, aménagé autour de chutes de 35 m de haut. On y trouve 4,5 km de sentiers, avec une passerelle suspendue et des belvédères.    

romantic couple on camping by the river outdoors
Photo courtoisie, Claude Bouchard / Tourisme Québec

  

70 Le parc régional du Massif du Sud 

Propice aux randonnées familiales ou sportives, le Massif du Sud compte 71 km de sentiers. Certains parcours traversent l’habitat de l’orignal, d’autres sont réputés pour leurs points de vue, comme celui du mont Chocolat.            

  • Admission : 7 $ par adulte, 5,50 $ pour les étudiants (18 à 25 ans) et 65 ans et plus. Vélo de montagne. Chiens en laisse admis. Camping, prêt-à-camper.  
  • massifdusud.com   

CHARLEVOIX  

Sarah Bergeron-Ouellet 

71 Parc national des Grands-Jardins  

Truites et taïga: voilà ce qui attend les visiteurs dans ce parc de l’arrière-pays. Les pêcheurs à la journée ont 20 lacs et rivières où taquiner le poisson, alors que les randonneurs profitent de paysages nordiques sur le mont du Lac-des-Cygnes ou les sommets voisins.            

  • Admission: 8,90 $ par adulte. Location d’équipement. Chiens en laisse acceptés sur certains sentiers. Camping, prêt-à-camper, chalets.   
  • www.sepaq.com/pq/grj   

72 Vélo sur L’Isle-aux-Coudres

Avec ses décors champêtres et ses battures, L’Isle-aux-Coudres est une belle destination vélo. L’itinéraire par excellence est celui qui fait le tour de l’île (23 km), mais il existe aussi des circuits plus courts, comme la Route des vergers (3 km). Bonus: on rejoint l’île en traversier.    

L’Isle-aux-Coudres, dans Charlevoix.
Photo courtoisie, François Rivard / Centre Vélo-Coudres
L’Isle-aux-Coudres, dans Charlevoix.

  

73 Parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie 

Dans ce parc aux parois spectaculaires, on profite de la rivière Malbaie en canot, kayak, planche à pagaie (SUP) ou même à vélo, sur une piste riveraine de 8 km. On découvre aussi des sentiers de randonnée avec vue, comme celui de L’Acropole-des-Draveurs (difficile).      

Randonnée dans le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie, dans Charlevoix.
Photo courtoisie, SÉPAQ
Randonnée dans le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie, dans Charlevoix.

  

  • Admission : 8,90 $ par adulte. Location d’équipement. Chiens en laisse acceptés sur certains sentiers. Camping, chalet, prêt-à-camper.   
  • www.sepaq.com/pq/hgo   

74 Kayak à Baie-Saint-Paul

À Baie-Saint-Paul, on peut faire du kayak de mer sur le Saint-Laurent en compagnie des guides de Katabatik ou encore des descentes en kayak récréatif ou planche à pagaie sur la rivière du Gouffre, qui traverse le village.

Sortie en kayak de mer à Baie-Saint-Paul, dans Charlevoix.
Photo courtoisie Katabatik / Tourisme Charlevoix
Sortie en kayak de mer à Baie-Saint-Paul, dans Charlevoix.

  

  • Kayak de mer : 67 $ par adulte, 52 $ par enfant (10 à 17 ans). Descente : à partir de 47 $ par adulte et 32 $ par enfant (4 à 17 ans). Location de kayak, SUP et vélo.  
  • katabatik.ca   

75 Road trip sur la Route du fleuve

Reliant Baie-Saint-Paul et La Malbaie, cette route panoramique de 78 km permet de découvrir certains des plus beaux paysages, villages et rivages de Charlevoix. Un arrêt balnéaire à mettre à son itinéraire ? La plage de Saint-Irénée.   

Paysage le long de la Route du fleuve, dans Charlevoix.
Photo courtoisie, Annie Bolduc / Tourisme Charlevoix
Paysage le long de la Route du fleuve, dans Charlevoix.

  

SAGUENAY–LAC-SAINT-JEAN  

Sarah Bergeron-Ouellet 

76 Le parc national du Fjord-du-Saguenay 

Dans ce parc grandiose, le fjord est en vedette grâce à une vingtaine de sentiers (de la Statue, Les Caps, etc.). Pour guetter les bélugas, on choisit celui du Fjord et son belvédère Halte des Bélugas (secteur de la baie Sainte-Marguerite).   

Randonnée dans le parc national du Fjord-du-Saguenay.
Photo courtoisie, SÉPAQ
Randonnée dans le parc national du Fjord-du-Saguenay.

romantic couple on camping by the river outdoors
Photo courtoisie, SÉPAQ

  

  • Admission : 8,90 $ par adulte. Kayak, pêche à la journée, location d’équipement. Chiens en laisse acceptés sur certains sentiers. Camping, prêt-à-camper, chalets.  
  • 418 272-1556   
  • www.sepaq.com/pq/sag   

77 Sorties au creux du fjord

À partir du village de L’Anse-Saint-Jean, classé parmi les plus beaux du Québec, les sorties en kayak sont mémorables. Fjord en Kayak offre des excursions pour tous, même pour les enfants de 3 ans. Autre option : la planche à pagaie en autonomie.   

Kayak sur le Saguenay, à partir de L’Anse-Saint-Jean.
Photo courtoisie, Fjord en Kayak
Kayak sur le Saguenay, à partir de L’Anse-Saint-Jean.

  

  • Sorties guidées à partir de 53 $ par adulte, 42 $ par enfant. Location de kayak, SUP et vélo.   
  • www.fjordenkayak.ca   

78 La plage Vauvert-sur-le-lac-Saint-Jean 

Eau chaude et peu profonde : les familles adorent les plages du lac Saint-Jean. En partie surveillée, mais surtout sauvage, celle de Vauvert fait partie des plus belles avec ses 8 km de sable doux.           

  • Gratuit. Accès par le centre de villégiature Vauvert-sur-le-lac-Saint-Jean. Camping, chalets.  
  • 418 374-2746  
  • vauvertsurlelacsaintjean.com   

79 Vélo au parc national de la Pointe-Taillon

En bordure du lac Saint-Jean, ce parc offre 45 km de pistes cyclables, dont 16 faisant partie de la Véloroute des Bleuets. Terrain plat et magnifique plage de 15 km.          

80 Pêche à la ouananiche à gué

Pas besoin de partir en expédition pour (espérer) attraper un doré ou une ouananiche au lac Saint-Jean. On peut les pêcher à gué sur diverses rivières de l’Aire faunique communautaire du lac Saint-Jean, notamment aux quais de Métabetchouan, Saint-Gédéon, Chambord ou Desbiens.            

  • Autorisation de pêcher obligatoire : 9 $ par jour (14 ans et plus). Limites de prises à respecter.   
  • claplacsaintjean.com   

CÔTE-NORD  

Sarah Bergeron-Ouellet 

81 Observation des bélugas à Tadoussac

À l’embouchure du Saguenay, le sentier pédestre de la Pointe-de-L’Islet ne fait que 900 m, mais c’est un incontournable pour l’observation des bélugas et des rorquals. Ses grands rochers sont parfaits pour un pique-nique.           

  • Gratuit. Avec panneaux d’interprétation.  
  • tadoussac.com   

82 Kayak de mer avec les baleines 

Aux Bergeronnes, Mer et Monde Écotours offre des sorties guidées en kayak de mer à la rencontre des baleines et autres mammifères marins du Saint-Laurent. Magique.          

  • Excursions : kayak à partir de 70 $ par adulte, 52,50 $ par enfant (âge minimum 7 ans) ; SUP : 59 $ (12 ans et plus). Chiens en laisse acceptés à l’extérieur. Camping, prêt-à-camper, chalets.   
  • www.meretmonde.ca   

83 Le parc nature de la Pointe-aux-Outardes

Non loin de Baie-Comeau, cette aire protégée est sillonnée de 10 km de sentiers, avec trottoirs de bois et tours d’observation. On y découvre battures, dunes, forêts, tourbières et plus. Le parc est voisin d’une longue plage.          

  • Admission : 9,50 $ par adulte, 7 $ par enfant (6 à 12 ans), étudiant et 65 ans et plus. Camping, prêt-à-camper.  
  • parcnature.com   

84 Le secteur des plages de Sept-Îles 

Les plages sauvages de la Côte-Nord, nombreuses, sont parmi les plus belles de la province. Sept-Îles en compte au moins quatre : Monaghan, Ferguson, Routhier et Levesque. Elles s’étalent, côte à côte, sur 12 km. Battures à marée basse ; vagues à marée haute.           

85 La réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan

Mingan, ce sont 1000 îles et îlots, célèbres pour leurs monolithes d’érosion. On s’y rend uniquement en bateau. Sur place : 80 km de sentiers répartis sur neuf îles, kayak de mer et planche à pagaie au milieu du golfe.   

Réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan.
Photo courtoisie, Martin Laporte / Tourisme Québec
Réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan.

  

GASPÉSIE  

Sarah Bergeron-Ouellet 

86 Le parc national Forillon  

Sentiers de randonnée et de vélo, plages et vues sur le fleuve atten-dent les visiteurs dans ce parc situé--- au bout de la péninsule gaspésienne. La faune y est bien présente, notamment les orignaux, les porcs-épics et les baleines bleues (!). Pêche au maquereau au quai de Grande-Grave.          

87 Descente de la rivière Bonaventure

Les eaux translucides de la rivière Bonaventure sont époustouflantes. Cime Aventures propose des descentes à bord d’embarcations variées (SUP, kayak, radeau pneumatique), avec ou sans guide.  

Descente en canot sur la rivière Bonaventure.
Photo Dylan Page / Tourisme Québec
Descente en canot sur la rivière Bonaventure.

  

  • À partir de 34,99 $ par adulte, 31,49 $ par enfant de 14 ans et plus, 17,49 $ par enfant de 6 à 13 ans. Camping, prêt-à-camper, chalets.  
  • cimeaventures.com   

88 Le parc national de la Gaspésie 

Mecque de la randonnée, le parc abrite des sentiers de 1 km à 17 km, et 25 sommets de plus de 1000 m. Le mont Jacques-Cartier, avec sa population de caribous, est l’un des favoris.           

  • Admission au parc : 8,90 $ par adulte. Location d’embarcations. Pêche à la journée. Chiens en laisse acceptés sur certains sentiers. Camping, prêt-à-camper, chalet.   
  • sepaq.com/pq/gas   

89 Vue sur le rocher Percé

La passerelle de verre suspendue du Géoparc de Percé permet d’admirer le célèbre rocher de haut. Ce site de l’UNESCO compte aussi 18 km de sentiers de randonnée menant à 23 sites géologiques.  

La passerelle vitrée du Géoparc de Percé
Photo courtoisie, Géoparc de Percé.com
La passerelle vitrée du Géoparc de Percé

  

  • Accès aux sentiers : gratuit. Plateforme : 9 $ pour les 16 ans et plus, 5,50 $ pour les 6 à 15 ans. Chiens en laisse acceptés sur les sentiers. Camping, prêt-à-camper.   
  • geoparcdeperce.com   

90 Pêche sur les quais  

De Sainte-Flavie à Carleton--sur-Mer en passant par Gaspé : une trentaine de municipalités gaspésiennes accueillent les pêcheurs sur leurs quais ou rivages. Maquereau, plie et bar rayé sont au menu ! Il faut s’informer des règles et quotas sur quebec.ca (sous « pêche sportive »).          

BAS-SAINT-LAURENT  

Sarah Bergeron-Ouellet  

91 Le parc national du Bic

Dans l’estuaire maritime du Saint-Laurent, ce parc offre 25 km de sentiers de randonnée, dont certains accessibles à marée basse seulement. C’est un lieu d’exception pour le kayak de mer et l’observation des phoques.   

Près de Rimouski, le parc national du Bic vit au rythme des marées.
Photo courtoisie, SÉPAQ
Près de Rimouski, le parc national du Bic vit au rythme des marées.

  

  • Admission : 8,90 $ par adulte. Location de vélos. Chiens en laisse acceptés sur certains sentiers. Camping, prêt-à-camper, chalets.  
  • sepaq.com/pq/bic   

92 Randonnée au Canyon des Portes-de-l’Enfer

Ici, il y a deux vedettes : un canyon de 90 m et la passerelle suspendue la plus haute (63 m) du Québec. Il y a aussi une descente de 300 marches jusqu’à la rivière Rimouski et 20 km de sentiers.           

  • Admission : 15 $ par adulte, 7,75 $ par enfant (5 à 17 ans). Chiens en laisse acceptés à certains endroits. Camping, chalets.  
  • canyonportesenfer.qc.ca   

93 Road trip sur la route des Navigateurs  

Phares, battures et villages charmants vous attendent le long de la route 132, entre Kamouraska et Sainte-Luce, en passant par Rivière-du-Loup et Trois-Pistoles. Photogénique, ce trajet de 170 km fait partie de la route touristique des Navigateurs, qui traverse trois régions.          

94 Vélo sur le Petit-Témis

Suivant une ancienne voie ferrée sur 134 km, le parc linéaire interprovincial Petit Témis relie Rivière-du-Loup et Edmundston, au Nouveau-Brunswick. Parmi les segments québécois à découvrir : celui qui relie Cabano et Dégelis suit le lac Témiscouata sur 28 km.           

  • Gratuit. En gravier. Nombreuses haltes et stationnements.  
  • petit-temis.ca   

95 kayak de mer à trois-pistoles

Pour admirer les couchers de soleil réputés du Bas-Saint-Laurent, on peut partir en kayak de mer en fin de journée avec les guides de Coop kayaks des îles, à Trois-Pistoles. La compagnie offre aussi des excursions en journée à la découverte des îles du secteur. 65 $. Offres de sorties en planche à pagaie (SUP) à venir.            

ÎLES-DE-LA-MADELEINE  

Sarah Bergeron-Ouellet 

96 La plage de la Grande Échouerie

Avec ses 8,5 km, elle est moins longue que bien des plages madeliniennes, mais on dirait qu’elle se déroule jusqu’au bout du monde. Souvent qualifiée de plus belle plage de l’archipel, elle fait partie de la réserve nationale de faune de la Pointe de l’Est, qui compte 8 km de sentiers.           

97 Planche à pagaie à Havre-aux-Maisons

Pas besoin d’être un grand sportif pour essayer la planche à pagaie (SUP). CindyHook Sports Aventure offre diverses excursions guidées dans la lagune de Havre-aux-Maisons, dont certaines au coucher ou au lever du soleil et même sous la pleine lune.   

Planche à pagaie (SUP) aux bords de Havre-aux-Maisons.
Photos courtoisie, Cindyhook / Sports Aventures
Planche à pagaie (SUP) aux bords de Havre-aux-Maisons.

  

  • Excursions guidées à partir de 65 $. Aussi : location de SUP et de kayak.   
  • cindyhook.com   

98 Les Sentiers entre Vents et Marées

Un sentier balisé traverse désormais les sept îles principales de l’archipel, sur 225 km. Il est divisé en 13 étapes. Parmi les coups de cœur : celle de la Dune du Sud, qui fait 11,9 km et qui longe une plage aux falaises de grès rouge.  

L’un des segments du sentier de randonnée Entre Vents et Marées mène à la plage de la Dune du Sud.
Photo courtoisie, Michel Bonato / Tourisme Îles-de-la-Madeleine
L’un des segments du sentier de randonnée Entre Vents et Marées mène à la plage de la Dune du Sud.

  

99 Plein air au parc de Gros-Cap

La Corporation du parc de Gros-Cap se situe sur un... gros cap aux magnifiques falaises rouges, que l’on peut explorer en kayak, en SUP ou même à la voile. On y offre des excursions guidées et la location d’équipement.   

Vue sur les falaises du parc de Gros-Cap, sur l’île du Havre Aubert.
Photo courtoisie, André Carrier / Parc de Gros-Cap
Vue sur les falaises du parc de Gros-Cap, sur l’île du Havre Aubert.

  

  • Prix variables. Mise à l’eau gratuite. Ateliers de châteaux de sable. Chiens en laisse acceptés à l’extérieur. Camping, prêt-à-camper.   
  • parcdegroscap.ca   

100 Pêche aux coques 

Familiale et toute simple, la cueillette de coques est autorisée presque partout dans l’archipel, loin des quais. Ces mollusques se débusquent en creusant avec les mains dans le sable à marée basse, dans les lagunes.