/sports
Navigation

Reprise des sports collectifs dès lundi au Québec

Coup d'oeil sur cet article

Nouvelle étape du plan de déconfinement demain, une reprise des sports collectifs partout au Québec.  

• À lire aussi: Le Québec se déconfine: voici ce qui est ouvert ou fermé, permis ou interdit

Soccer, baseball... ils sont plusieurs à avoir hâte de revenir sur les terrains et ils se préparent à un été qui sera bien différent, peu importe la ligue.

La distance de deux mètres entre les joueurs de baseball devra être respectée et jusqu’à preuve du contraire, aucune activité sous forme de partie n’aura lieu.

«Ça va être chacun son bâton, distance sur le banc. On va peut-être envoyer quelques jeunes dans les estrades, chacun sa gourde», explique Jean-Philippe Roy, vice-président régional chez Baseball Québec.

Les mordus de boxe pourront se défouler à nouveau. Le club Empire Académie de Québec a dû adapter ses plateformes de cours en formule extérieure.

«On est prêt, on s'était déjà équipé pour que ce soit sécuritaire, on a bien lu le guide au niveau des gymnases et des sports. Les gens vont circuler à sens unique, entrer d'un côté et sortir de la plateforme extérieure de l'autre. On a bien sûr réduit nos cours», mentionne Ève Fortin, directrice chez Empire Académie.

Dans le monde du tennis, il est permis de jouer en simple depuis le 20 mai dernier. Même s'il est toujours impossible de jouer en double, il sera permis de recommencer certains cours de groupes avec un maximum de quatre élèves par groupe.

«On va être capable de pratiquer des trucs où on pourra respecter la distanciation entre les joueurs contrairement aux matchs en double», soutient Jean-Michel Guimond du Club Tennis Montcalm.

Pour ce qui est du tennis intérieur : «Toujours pas permis et on a hâte de savoir pourquoi,» ajoute-t-il.

Pas de match de soccer cet été, du moins, pas encore.

«Il ne faut pas s'attendre à ce qu'on embarque sur les terrains à faire des matchs de ligue, par exemple, du 11 contre 11, 7 contre 7. Ce sera plutôt des entraînements», explique David Thériault, directeur général du Club de soccer Lévis-Est.

«Il y a la possibilité de faire des exercices à deux par deux, même des jeux avec opposition, 4 contre 1, 2 contre 2 avec des zones délimitées à respecter pour que les joueurs ne s'approchent pas trop près», croit son homologue et directeur sportif du Club de soccer Chaudière-Ouest, Benoit Forget-Chiasson.

Soccer Québec devra d'abord approuver le protocole d’entraînement des nombreux clubs de la province avant que ceux-ci puissent démarrer leurs activités.