/world/america
Navigation

Coronavirus: le gouvernement brésilien publie des chiffres divergents

Coup d'oeil sur cet article

Le ministère brésilien de la Santé a publié dimanche soir deux séries différentes de chiffres concernant les décès et contaminations des 24 dernières heures, au milieu d’une polémique nationale sur la diffusion des données de l’épidémie de coronavirus.

• À lire aussi: Brésil: manifestations pour et contre Bolsonaro

• À lire aussi: Brésil: le gouvernement accusé de « rendre invisibles » les morts du coronavirus

Le premier bilan, envoyé par le ministère via la messagerie WhatsApp vers 20h30 (23h30 GMT), faisait état, avec la capture d’écran d’un graphique, de 1 382 décès supplémentaires, pour un total de 37 312.

Les nouvelles contaminations s’y élevaient à 12 581.

Mais un second bilan quotidien, publié deux heures plus tard sur le site du ministère, affichait un bilan de décès inférieur (525) mais largement supérieur quant aux infections (18 912).

Le ministère, sollicité par l’AFP, n’a pas précisé lequel des deux bilans était le bon.

Si l’on considère le second bilan, alors les totaux sont de 36 455 décès et 691 758 cas confirmés, sachant que la communauté scientifique estime ces chiffres largement inférieurs à la réalité. Le géant sud-américain au 210 millions d’habitants est le deuxième pays mon monde au nombre de contaminations, et le troisième le plus endeuillé.

En divulguant son premier bilan de dimanche, le ministère avait affirmé qu’il reprenait la diffusion des chiffres totaux de l’épidémie, après l’avoir suspendue pendant deux jours.

Les autorités régionales de santé au Brésil avaient accusé samedi le gouvernement de «rendre invisibles» les morts du coronavirus. Le président Jair Bolsonaro lui-même avait tweeté le même jour que les chiffres totaux ne «reflètent pas le moment du pays».