/entertainment/stage
Navigation

Le Rideau Vert se dit victime d’une injustice

Le Conseil des arts du Canada refuse une subvention

Théâtre Rideau Vert
Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin Denise Filiatrault, directrice artistique du Théâtre du Rideau Vert, est indignée par un septième refus provenant du Conseil des arts du Canada pour une subvention.

Coup d'oeil sur cet article

Le Théâtre du Rideau Vert dit être victime d’injustice. L’institution théâtrale montréalaise vient d’essuyer un septième refus du Conseil des arts du Canada pour l’obtention d’une subvention. 

• À lire aussi: Le Rideau Vert s’indigne!

Dans une lettre publiée sur le site internet du Journal ce matin et appuyée par 190 artisans du milieu du théâtre, la directrice artistique Denise Filiatrault manifeste sa déception et son incompréhension.

« Je suis indignée de voir notre Théâtre subir un tel traitement », précise-t-elle.

Le Théâtre du Rideau Vert tente depuis dix ans d’accéder à une subvention d’Aide au fonctionnement qui lui était attribuée depuis la création du Conseil des arts du Canada, en 1957. 

Le théâtre, qui a vu le jour en 1948, demandait une aide financière de 300 000 $ pour le cycle 2020-2024.

La subvention d’Aide au fonctionnement du programme Inspirer et enraciner permet à un organisme qui est une institution, qui a pignon sur rue et qui présente des programmations annuelles de fonctionner à l’année.

Le Théâtre du Nouveau Monde, l’Espace Go, le Théâtre d’Aujourd’hui et le Théâtre Jean-Duceppe reçoivent cette subvention. 

« Notre Théâtre est le seul, de son importance, à subir ce désaveu de la part du Conseil des arts du Canada. Notre Théâtre a toujours fait l’objet d’une notoriété enviable et a démontré sa capacité de réaliser son mandat en présentant du théâtre ouvert, offert à tous », précise la directrice artistique.

Statut

Pour obtenir cette subvention, l’établissement doit être classé comme étant une institution par le Conseil des arts du Canada. Un statut qu’elle a perdu à la suite d’une année 2009 qui avait été plus difficile financièrement. Le Rideau Vert est, depuis, considéré comme un nouveau venu et doit faire des demandes d’aide par projets. Ce qui l’empêche d’obtenir une aide financière à long terme.

Les subventions d’aide par projets sont effectuées pour des compagnies de théâtre qui n’ont pas de lieu fixe et pour des projets à la pièce.

Le Théâtre du Rideau Vert a régularisé sa situation financière depuis 2009. Il n’existe toutefois pas de procédure formelle qui lui permettrait de demander un reclassement et d’être considéré à nouveau comme une institution. 

Le Journal a tenté d’obtenir plus d’explications auprès du Conseil des arts du Canada. Le département des communications a fait savoir, dans un échange de courriels, qu’il ne dévoilait pas d’informations sur des demandes qui sont considérées comme confidentielles.