/sports/hockey/canadien
Navigation

Le CH n’est pas prêt pour la phase 2

Le complexe sportif de Brossard ne sera accessible aux joueurs que la semaine prochaine

Le CH n’est pas prêt pour la phase 2
Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean

Coup d'oeil sur cet article

La Ligue nationale de hockey a fait un pas de plus vers la reprise de ses activités. Dans le cadre de la phase 2 du plan de retour au jeu, plusieurs équipes ont procédé à la réouverture de leur complexe d’entraînement lundi. Toutefois, ce n’était pas le cas du Canadien.

Les joueurs du Tricolore désireux de fouler la glace ou d’utiliser le gymnase du complexe sportif de Brossard devront attendre à la semaine prochaine. 

Le CH n’est pas prêt pour la phase 2
Photo Martin Chevalier

Au préalable, le Canadien doit vérifier que les installations répondent aux nombreuses exigences du circuit. 

« Il faut mettre en place le protocole des tests, rappeler le staff nécessaire, les médecins et s’assurer que les mesures sanitaires sont respectées », a énuméré Paul Wilson, vice-président affaires publiques et communications du Canadien, joint au téléphone.

Le genre de vérification que les Oilers d’Edmonton, les Islanders de New York, les Golden Knights de Vegas, les Flyers de Philadelphie, les Blue Jackets de Columbus et les Maple Leafs de Toronto avaient pris soin de faire la semaine dernière et qui leur ont permis d’ouvert leurs portes lundi. 

Montréal effraie

On peut comprendre le Canadien d’avoir hésité à mettre le processus en branle puisque seulement deux joueurs, Paul Byron et Jonathan Drouin, s’étaient jusqu’à vendredi dernier manifestés. 

Des employés s’affairaient à
préparer les glaces du complexe
d’entraînement du Canadien, lundi.
Photo tirée de Twitter
Des employés s’affairaient à préparer les glaces du complexe d’entraînement du Canadien, lundi.

Le nombre de joueurs du Canadien présents dans les environs devrait sensiblement augmenter au cours des prochains jours. Néanmoins, beaucoup risquent de manquer à l’appel encore quelque temps.

D’abord, la participation à ces entraînements se fait sur une base volontaire. Ce n’est pas différent des autres périodes estivales, où les joueurs se réunissent dans des arénas de banlieue.

De plus, la consigne de mise en quarantaine de 14 jours imposée aux étrangers désirant entrer au Canada incite plusieurs joueurs à demeurer dans le pays pour poursuivre leur entraînement.

Le CH n’est pas prêt pour la phase 2
Photo tirée de Twitter

Enfin, Montréal, reconnue comme la zone la plus chaude au Canada, soulève beaucoup de craintes.

Bref, la majorité des joueurs attendront d’être plus près du début de la phase 3, qui coïncidera avec l’ouverture officielle des camps, pour se rapprocher. Cette nouvelle étape n’est pas prévue avant le 10 juillet.

Pas de glace à Brossard

D’ailleurs, les joueurs du Canadien auraient eu bien de la difficulté à sauter sur la glace cette semaine puisque des travaux d’entretien sont en cours sur les deux surfaces de jeu.

Au cours du week-end, Stu Cowan, de The Gazette, écrivait que les membres de l’équipe d’entretien de la glace avaient été licenciés, ce qui serait la véritable raison de l’absence de patinoire. Une information que Wilson a réfutée.

Le CH n’est pas prêt pour la phase 2
Photo tirée de Twitter

« Je sais qui est parti dans mon département (N.D.L.R. Dominick Saillant et François Marchand), mais ailleurs, j’ignore qui a quitté (dans la vague de licenciements de la semaine dernière), a-t-il indiqué. Cependant, je peux assurer que l’absence de patinoire n’a rien à voir avec une question de personnel. »

Le Canadien n’est pas la seule formation à avoir remis l’ouverture de ses installations. C’est, entre autres, le cas des Hurricanes de la Caroline, des Canucks de Vancouver, des Blues de St. Louis, des Capitals de Washington et du Wild du Minnesota. 

Cette semaine, les Penguins de Pittsburgh, le Lightning de Tampa Bay, les Rangers de New York, les Coyotes de l’Arizona et les Flames de Calgary emboîteront le pas aux six marchés mentionnés plus haut.