/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

La distanciation physique pourrait passer à 1 mètre

La suite du déconfinement doit toutefois bien se dérouler

Coup d'oeil sur cet article

La consigne de distanciation physique pourrait passer à un mètre dans « quelques semaines » si la suite du déconfinement se déroule bien. 

• À lire aussi: Projet de loi 61: François Legault prêt à prolonger la session parlementaire

« Si on n’a aucune éclosion qui est associée au deux mètres, peut-être qu’à ce moment-là, on pourra abaisser », a affirmé mardi le Dr Horacio Arruda. 

Le directeur national de la santé publique ne s’en cache pas, il a opté pour la prudence et une règle d’éloignement physique plus stricte que d’autres pays lorsque la pandémie a frappé le Québec.

De son côté, l’Organisation mondiale de la santé recommande de maintenir une distance d’au moins un mètre entre les gens. 

« Ce qu’on sait, c’est qu’à deux mètres, le risque est relativement faible, a fait valoir le Dr Arruda. On est allé avec un deux mètres parce que, de toute façon, vous comprendrez que, quand on dit deux mètres, les gens vont se retrouver à l’intérieur d’un mètre et demi, un mètre aussi dans quelques occasions. »

Le Dr Horacio Arruda a affirmé mardi en point de presse, à Québec, qu’un plan de réouverture sera dévoilé sous peu pour les secteurs qui n’ont pas encore été déconfinés.
Photo Simon Clark
Le Dr Horacio Arruda a affirmé mardi en point de presse, à Québec, qu’un plan de réouverture sera dévoilé sous peu pour les secteurs qui n’ont pas encore été déconfinés.

Que ce soit à la maison ou dans un restaurant, un repas comptant plusieurs convives qui doivent se tenir à deux mètres de distance n’est pas des plus simple, a-t-il convenu. 

Mais une fine analyse des activités sociales et économiques qui ont repris sur la propagation du virus devra être faite avant de penser à réduire la consigne de distanciation physique. 

Le directeur national de la santé publique a également tenu mardi à rassurer les travailleurs des secteurs qui ne sont pas encore déconfinés.

Ils n’ont pas été oubliés, a-t-il insisté. Un échéancier des prochaines réouvertures sera dévoilé d’ici peu.

« Au cours des prochains jours, on va être en mesure d’annoncer le plan. [...] On va donner des dates », a-t-il renchéri.

Au moment même où il tenait ces propos, des propriétaires de gyms manifestaient devant l’Assemblée nationale pour pouvoir reprendre leurs activités).

  • ÉCOUTEZ la chronique de Geneviève Lajoie à QUB radio:   

Le cap des 5000 décès

François Legault a rappelé l’importance d’un déconfinement « graduel » pour éviter de relancer l’épidémie.

Le Québec a franchi mardi le cap des 5000 décès du coronavirus, une situation qui « touche » le premier ministre. 

Le gouvernement se prépare d’ailleurs à affronter une seconde vague à l’automne, une période de l’année où d’autres virus comme la grippe font des ravages, ce qui pourrait compliquer les choses.

« C’est la priorité du réseau actuellement de se préparer pour la deuxième vague », a assuré la ministre de la Santé, Danielle McCann.  

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.