/news/society
Navigation

Manifestation contre le racisme: une journaliste de la CBC suspendue

Coup d'oeil sur cet article

Wendy Mesley, une journaliste vedette de la CBC, a été suspendue après avoir tenu des propos inappropriés alors qu’elle préparait une émission spéciale sur les manifestations contre le racisme.

Mme Mesley a confirmé dans un communiqué envoyé au site Canadaland qu’elle avait commis une erreur jeudi dernier alors qu’elle préparait The Weekly, l’émission qu’elle anime chaque dimanche.

«Dans le contexte de discussions éditoriales à propos d’enjeux raciaux actuels, j’ai utilisé un mot qui ne devrait jamais être utilisé», a écrit la journaliste d’expérience qui assure s’être excusée auprès de ses collègues.

«[Ce mot] ne s’adressait à personne. Je citais un journaliste que nous avions l'intention d'interviewer lors d'une table ronde sur la couverture des inégalités raciales», a précisé l’animatrice de The Weekly, qui n’était pas à l’antenne dimanche pour la couverture spéciale des manifestations.

Joint par l’Agence QMI, la CBC n’a pas voulu dire quelle était la teneur du mot prononcé par Mme Mesley.

Le pendant anglophone de Radio-Canada a cependant confirmé que la journaliste a été retirée des ondes à la suite d’un «incident» dont a eu vent la haute direction.

Les dirigeants sont à près enquêter sur événement, a-t-on également indiqué.

«Par respect pour le droit à la vie privée de nos employés, nous n'avons plus rien à ajouter», a conclu Chuck Thompson, directeur des relations publiques de la télévision publique.